Les météorologues Africains à l’école de la production de données climatiques à partir de données satellitaires

0

Du lundi 28 juin au vendredi 2 juillet 2021, une vingtaine d’agents des services météorologiques de huit pays d’Afrique de l’Ouest suivent une formation à Dakar, au Sénégal. Leur formation porte sur la production de données climatiques à partir de données satellitaires combinées aux données collectées par les stations météorologiques, au profit des agriculteurs.

Les météorologues capacités viennent notamment du Bénin, du Mali, du Niger, du Nigeria, du Ghana, du Sénégal, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire. Il s’agit d’une initiative conjointe du Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF) et de la World Agroforestry (ICRAF).

Rappelons qu’en raison de sa grande dépendance au secteur primaire, l’agriculture notamment, l’Afrique est vulnérable au changement climatique. Ses météorologues s’outillent pour appuyer au mieux les agriculteurs en les rendant plus résilients aux divers chocs climatiques.

Suffisant pour le Dr Caroline Makamto Sobgui, experte en mise à l’échelle des technologies et innovations au CORAF de soutenir que « le changement climatique a un sévère impact sur l’agriculture et pour les agriculteurs, il est plus que jamais essentiel de s’adapter, voire d’anticiper afin de réduire leur impact sur la qualité de vie des producteurs ». La formation est assurée par les partenaires d’AGRHYMET basé au Niger et l’International Research Institute for Climate and Society (IRI) basé aux Etats-Unis.

Si l’on se fie aux initiateurs de cette cérémonie de capacitation, à l’issue de la formation, les agents des services météorologiques devront maîtriser les outils et techniques de contrôle de qualité et de spatialisation des données climatiques, de combinaison des données satellitaires et des données du réseau terrestre. La formation devrait leur permettre de produire des grilles pluviométriques et des cartes de référence.

En outre, ces agents vont acquérir des compétences dans la production de produits opérationnels pour le suivi de la campagne agricole. La formation renforcera également leur maîtrise du logiciel R dédié aux statistiques et aux bases de données.

L’atelier de formation s’inscrit dans le cadre de l’initiative Enhancing National Climate Services (ENACTS), une approche développée par l’IRI et ses partenaires. Elle permet de fournir des données climatiques fiables et facilement accessibles aux décideurs et producteurs en Afrique.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire