La rénovation de l’école de Dimonika, située en plein cœur de la forêt du Congo, annoncée

0

La déforestation sur près de 25 hectares et des excavations profondes liées à l’utilisation de détecteurs de métaux dans le cadre de l’orpaillage artisanal qui se déroule dans la réserve de biosphère de Dimonika, dans le district de Mvouti département du Kouilou, avait constaté, en novembre 2020, le ministre Congolais de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou. A l’en croire, cette situation menace la réserve de biosphère de Dimonika.

Suffisant pour le groupe Altrad qui est fortement présent au Congo et participe à l’activité économique du pays au travers de sa filiale de droit local d’annoncer la rénovation de l’école du nom éponyme. De la même manière le groupe Altrad mène une politique de développement durable sur ce territoire en soutenant des initiatives remarquables.

« Aujourd’hui, nous avons voulu mettre en lumière le village de Dimonika, site historique situé en plein cœur de la forêt du Congo (dans le massif du Mayombe). Ce territoire, qui a accueilli pendant longtemps les chercheurs d’or, est aujourd’hui oublié du plus grand nombre. Les enfants de ces terres se retrouvent pour la plupart livrés à eux-mêmes », a déploré le groupe Altrad dans son site officiel altrad.com.

Selon la même source, une initiative récente dont l’objectif est de rescolariser 100 enfants du village et leur apporter un accès à l’alphabétisation et à l’apprentissage de certains métiers (comme la mécanique et l’agriculture), a été lancée par le Rotary.

Le groupe Altrad souhaitait se faire l’écho de cette approche dont le fil rouge reste la réhabilitation de l’école locale.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire