Le du projet « Hub minier Régional » compte faire du Sénégal un centre de référence des services miniers

0

Le ministre en charge du suivi du Plan Sénégal Emergent (PSE) a laissé entendre, vendredi 16 juillet 2021 que le projet dénommé « Hub minier régional » (HMR), a l’ambition de faire du Sénégal, un centre de référence du service minier en Afrique de l’Ouest.

« Le Hub minier régional (HMR) vise à faire du Sénégal, le centre de référence du service minier de l’Afrique de l’Ouest. Concrètement, il s’agira de bâtir un écosystème qui assure la disponibilité des équipements, des services, et des ressources humaines qualifiées pour l’exploitation du secteur extractif de la sous-région », a soutenu Abdou Karim Fofana.

Rappelons que le Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent (BOS), accompagné par la Banque africaine de développement (BAD), à travers le Projet d’appui à la mobilisation des ressources et l’attractivité des investissements (PAIMRAI), a engagé le processus de structuration du projet « Hub minier régional », dont la clôture a été marqué par à un atelier d’orientation stratégique du projet. La cérémonie a été co-présidée par le ministre auprès du président de la République en charge du suivi du PSE, Abdou Karim Fofana et des secrétaires généraux du ministère des mines et de la géologie, du ministère du Développement industriel et des Petites et moyennes industries, et du directeur général du Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent (BOS/PSE), Ousseynou Kane, en présence d’un parterre de responsables de l’administration, d’opérateurs du secteur privé des mines et des hydrocarbures.

L’Atelier d’Orientation Stratégique a réuni l’ensemble des parties prenantes aux fins de s’accorder sur les orientations stratégiques du projet de « Hub minier régional », dont la mise en œuvre est repartie en trois dimensions, notamment, un Hub de services qui permettra de réaliser des actions de sous-traitance opérationnelle; l’implantation d’un Hub logistique, qui disposera de centres de distribution stockant et offrant des consommables, pièces de rechange et équipements ; et la construction d’un Hub académique en vue de mettre à la disposition des opérateurs de la sous-région des centres de formation. A travers le projet «Hub minier régional», le Sénégal affiche son ambition de devenir le centre de référence de services miniers en Afrique de l’Ouest comme le souligne dans son allocution le Ministre auprès du Président de la République en charge du suivi du PSE, Abdou Karim Fofana.

Pour ce faire, a ajouté Abdou Karim Fofana, il importe pour le ministère des Mines et de la Géologie de mettre en place un écosystème favorable, compétitif pour nos Petites et moyennes entreprises et attractif pour les fournisseurs de référence de services miniers. Selon lui, cette démarche va s’articuler autour de trois composantes essentielles.

Il s’agira en premier lieu de créer un « hub de services » qui permettra de réaliser les actions de sous-traitance opérationnelle y compris le service traiteur, matériaux de base et gestion des installations et de l’analyse des échantillons. La deuxième composante porte sur « l’implantation du hub logistique » qui va disposer de centres de distributions stockant et offrant des consommables, pièces de rechanges et équipements. Quant à la dernière composante du projet, elle consiste à construire « un hub académique » en vue de mettre à la disposition des opérateurs de la sous-région un personnel qualifié répondant aux besoins des métiers miniers, a détaillé M. Fofana.

Pour qui, « le Hub minier régional fait partie des 27 projets phares du Plan Sénégal émergent qui ambitionne de faire du Sénégal le centre de référence de services miniers de l’Afrique de l’Ouest. Il s’agit concrètement de bâtir un écosystème qui assure la disponibilité des équipements des services et des ressources humaines qualifiés pour les exploitations du secteur extractif de la sous-région ».

« A ce titre le Sénégal affiche son ambition de se positionner comme un Hub à travers le développement d’une offre complète pour les acteurs du secteur avec des impacts positifs sur la croissance du Produit intérieur brute (PIB), les exportations, la substitution aux importations, la création d’emploi et le transfert de technologie », a ajouté le ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent (PSE).

Les acteurs autour du projet « se sont engagés à poursuivre les études de faisabilités qui dureront deux mois », a rappelé le directeur du BOS du PSE, El Hadji Ousseynou Kane.

« Nous allons nous retrouver dans trois mois pour faire le Lab. Cela, va durer cinq semaines où on aura l’ensemble des acteurs qui vont réfléchir pour sortir la feuille globale pour opérationnaliser le hub minier régional », a-t-il renchéri.

Sous ce rapport, Ousseyni Kane a tenu à rassurer les parties prenantes. « Nous allons maintenir la dynamique tout au long de ce processus de structuration, afin de garantir le succès de cet important projet en mettant à la disposition de nos partenaires des livrables pertinents pour l’opérationnalisation du « Hub minier régional » en 2022 ».

Les régions de Tambacounda et de Kédougou sont plébiscitées pour abriter le projet du « Hub minier régional » qui figure parmi les 27 projets phares du Plan Sénégal émergent (PSE).

Aux termes de l’atelier d’orientation stratégique du projet « Hub minier régional », plusieurs décisions ont été adoptées avec le concours des participants à travers un vote. Les décisions stratégiques ont porté sur : le périmètre du projet (inclusion ou non des hydrocarbures) 81% ont voté pour ; sur l’approbation du modèle organisationnel, le modèle mini hubs satellite pour développer le projet a été adopté à plus de 90% ; concernant le choix du lieu d’implantation du model central, 51% ont voté pour la ville de Tambacounda et 49% pour Kedougou, pour clore le vote 98,2% ont fait le choix d’un Hub multidimensionnel, comme option pour développer le projet. L’atelier d’orientation stratégique a ainsi marqué la clôture avec succès de la première étape du processus de structuration du projet « Hub minier régional ».

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire