Afrique : L’ARC et le GCA s’allient pour l’adaptation au changement climatique

0

Alors que les efforts pour atteindre les objectifs énoncés dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Accord de Paris pourraient entraîner des changements positifs après près d’une décennie de croissance économique en Afrique, le changement climatique menace de faire dérailler ces progrès.

Le secteur agricole africain est l’un des plus touchés par les effets du changement climatique. Pour mitiger cette vulnérabilité, le Groupe mutuel panafricain de gestion des risques (ARC) et le Centre mondial pour l’adaptation (GCA) se sont alliés pour mettre en place des moyens et des supports adaptés au continent.

En termes clairs, le Groupe mutuel panafricain de gestion des risques et le Centre mondial pour l’adaptation aideront le secteur agricole africain à faire face aux effets du changement climatique.

Grâce à leur collaboration, les deux entités entendent faciliter l’accès aux investissements dans la gestion des risques. Elles garantiront l’accès des pays africains aux meilleures pratiques et aux instruments de financement des risques de catastrophes dans le cadre de leurs stratégies globales d’adaptation au changement climatique.

Il est important d’augmenter les investissements du secteur privé et les nouveaux instruments financiers pour aider les communautés vulnérables à résister aux impacts accélérés du changement climatique. « Il existe un écart de cinq à dix fois entre les ressources financières actuellement consacrées à l’adaptation au changement climatique et les besoins d’adaptation dans les pays en développement », a soutenu Patrick Verkooijen, directeur général du GCA.

Le partenariat devrait permettre d’aligner le secteur financier africain sur les engagements nationaux et mondiaux en matière de changement climatique. En outre, il prévoit le transfert de connaissances pour renforcer les initiatives d’atténuation des risques de catastrophes.

Moctar FICOU / VivAfrik                                     

Laisser un commentaire