La Zone économique spéciale du Gabon, première zone industrielle certifiée neutre en carbone au monde

0

Le Gabon a profité de la tenue de la 76ème session ordinaire de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) à New York pour plaider en faveur d’une compensation de ses efforts pour la protection de l’environnement. Cette autre preuve de l’engagement du pays à réduire ses émissions de gaz à effet de serre devrait donner plus d’écho à ce plaidoyer lors de la COP 26 qui se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glasgow en Écosse.

En effet, la Zone économique spéciale du Gabon (GSEZ), gérée par Arise Integrated Industrial Platforms (Arise IIP), vient d’obtenir la certification ISO 14064-1 en neutralité carbone. C’est ce qu’a annoncé Arise IIP le 27 septembre 2021 dans un communiqué de presse. Selon la définition du Parlement européen, la neutralité carbone, c’est « l’équilibre entre les émissions de carbone et l’absorption du carbone de l’atmosphère par les puits de carbone ». Avec cette certification de la SGS, leader suisse de la certification, la GSEZ devient la toute première zone économique industrielle dans le monde reconnu comme faible émetteur de carbone.

Cette certification a été octroyée à la GSEZ en raison des efforts déployés par la structure pour réduire son empreinte environnementale, investir dans des solutions à faible émission de carbone et monétiser les services et les actifs environnementaux, a clarifié Arise. « La GSEZ met en œuvre les meilleures pratiques et respecte les normes internationales les plus strictes pour atteindre son objectif d’industrialisation neutre en carbone. Cela fournit un cadre reproductible pour toutes les zones industrielles gérées par Arise IIP et conduira à une transformation systémique et propre des produits dans toute l’Afrique », a indiqué Gagan Gupta, cofondateur et président directeur général d’Arise IIP.

En plus de ces efforts déployés en vue de mesurer et de gérer les émissions de gaz à effet de serre (GES), la GSEZ dit travailler à l’augmentation de l’utilisation du bois (qui est passée de 40% à plus de 70% et devrait atteindre 90% d’ici la fin 2022) et des sources d’énergie renouvelables pour alimenter la zone GSEZ en électricité décarbonée. Des solutions pour un transport bas carbone sont également en cours d’évaluation, apprend-on.

Des efforts que d’autres entreprises devraient également copier, selon Samaila Zubairu, PDG d’Africa Finance Corporation. « GSEZ montre qu’il est possible de créer des industries à faible émission de carbone », affirme-t-il.

À travers cette certification, le Gabon vient confirmer une fois de plus son engagement dans la lutte contre les changements climatiques. « La République gabonaise est fière d’accueillir la première zone industrielle au monde certifiée SGS neutre en carbone. Cette réalisation s’inscrit dans la vision du gouvernement de compenser les émissions de carbone et de tirer parti du financement climatique pour créer des emplois et favoriser une croissance durable », a commenté le Pr Lee White, ministre des Eaux et Forêts, de la Mer et de l’Environnement du Gabon.

En fait, ces dernières années, le Gabon a mis en place plusieurs réformes visant à réduire la quantité de carbone produit et à en séquestrer. Dans ce cadre, une loi sur les changements climatiques a été récemment adoptée dans le pays.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire