Malgré les restrictions liées à la pandémie, les migrations se sont multipliées, selon l’OIM

0

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a indiqué, dans un rapport sur les flux migratoires / Covid-19 que malgré les restrictions liées à la pandémie du Coronavirus (Covid-19), le nombre de migrations dans le monde a augmenté en 2020 pour atteindre 281 millions de personnes, soit 3,6 % de la population mondiale. Une hausse limitée par les restrictions de voyage liées à la Covid-19. 

Dans un rapport annuel sur les flux migratoires, l’Organisation onusienne a précisé que « le nombre de migrants internationaux a augmenté légèrement en 2020, malgré l’impact brutal de la pandémie de Covid-19 sur les déplacements et les nombreuses fermetures de frontières ».

Cette hausse de 3,6 % de la population mondiale des migrations est une petite augmentation par rapport à 2019, quand les 272 millions de migrants internationaux représentaient 3,5 % de la population mondiale. Mais ce sont presque 200 millions de personnes de plus qu’en 1970, quand on comptait seulement 84 millions de migrants internationaux, soit 2,3 % de la population mondiale, a rappelé l’OIM.

Pour l’Organisation internationale pour les migrations, sans le Covid-19, deux millions de personnes de plus auraient quitté leurs pays. Toutefois, l’organisation souligne que deux millions de personnes de plus auraient entrepris une migration internationale si la pandémie de Covid-19 n’était pas venue bouleverser les liaisons internationales mais aussi le fonctionnement même des pays d’accueil et de leurs économies.

Pour la seule année 2020, quelque 108 000 restrictions aux voyages ont été introduites et le nombre de passagers aériens a chuté de 60 %.

Moctar FICOU / VivAfrik