Afghanistan : L’ONU à la quête de plus de 5 milliards de dollars pour assister 28 millions de personnes en situation d’urgence

0

L’Organisations des Nations unies (ONU) et des Organisations non gouvernementales (ONG) lancent, ce 11 janvier 2022 à Genève, la capitale Suisse, des plans d’aide humanitaire conjoints destinés à fournir une aide vitale à 22 millions de personnes en Afghanistan et à soutenir 5,7 millions d’Afghans déracinés ainsi que les communautés locales qui les accueillent dans cinq pays voisins.

« Les plans combinés de réponse humanitaire pour les réfugiés nécessitent plus de 5 milliards de dollars de financement international en 2022 », a indiqué l’ONU dans un communiqué transmis à la presse.

En effet, le peuple afghan est confronté à l’une des crises humanitaires qui connaît la croissance la plus rapide au monde. « La moitié de la population est frappée par la faim, plus de 9 millions de personnes sont déplacées, des millions d’enfants ne sont pas scolarisés, les droits fondamentaux des femmes et des jeunes filles sont attaqués, les agriculteurs et les éleveurs luttent contre la pire sécheresse depuis des décennies et l’économie est en chute libre. Sans soutien, des dizaines de milliers d’enfants risquent de mourir de malnutrition, les services de santé de base s’étant effondrés », ont détaillé les Nations unies dans le document.

Si le conflit s’est atténué, la violence, la peur et les privations continuent de pousser les Afghans à chercher asile et sécurité au-delà des frontières de leur pays, notamment en Iran et au Pakistan. Plus de 2,2 millions de réfugiés enregistrés et 4 millions d’Afghans de différents statuts sont accueillis dans les pays voisins. Cette situation met à rude épreuve les capacités des communautés qui les accueillent, et celles-ci ont également besoin de soutien, lit-on dans le texte.

Martin Griffiths, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence a laissé entendre que « les événements survenus au cours de l’année écoulée en Afghanistan se sont déroulés à une vitesse vertigineuse et ont eu de profondes répercussions pour le peuple afghan. Le monde est aujourd’hui perplexe et cherche la bonne façon de réagir. Pendant ce temps, une véritable catastrophe humanitaire se profile ».

Poursuivant son speech dans des propos relayés par le communiqué, Griffiths  a renchéri : « je lance un message urgent : ne tournez pas le dos au peuple afghan. Les partenaires humanitaires sont sur le terrain, et ils tiennent leurs promesses, malgré les difficultés. Aidez-nous à intensifier notre action et à éviter la famine, les maladies, la malnutrition et, en fin de compte, la mort, en soutenant les plans d’aide humanitaire que nous lançons aujourd’hui ».

De son côté, Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés a affirmé que « la communauté internationale doit faire tout son possible pour éviter une catastrophe en Afghanistan, qui non seulement aggraverait les souffrances mais entraînerait de nouveaux déplacements à l’intérieur du pays et dans toute la région. Dans le même temps, nous devons intensifier de toute urgence les efforts d’aide en faveur des réfugiés et des communautés qui les accueillent depuis des générations. Les besoins des réfugiés ne peuvent être ignorés, et la générosité des pays d’accueil ne peut être considérée comme acquise. Ils ont besoin de soutien et ils en ont besoin aujourd’hui ».

« Le plan d’aide humanitaire aux afghans ainsi qu’à leurs communautés d’accueil nécessite 4,44 milliards de dollars, ce qui constitue le plus important appel humanitaire jamais lancé. S’il est financé, les organisations humanitaires pourront accélérer la fourniture d’une aide alimentaire et agricole vitale, de services de santé, de traitements contre la malnutrition, d’abris d’urgence, d’accès à l’eau et à l’assainissement, de protection et d’éducation d’urgence », ont noté les Nations unies dans la même source.

Le plan régional d’aide aux réfugiés Afghans requiert un financement de 623 millions de dollars à répartir entre 40 organisations qui travaillent dans les domaines suivants : protection, santé et nutrition, sécurité alimentaire, abris et articles non alimentaires, eau et assainissement, moyens de subsistance et résilience, éducation, logistique et télécommunications.

Martin Griffiths et Filippo Grandi participeront aujourd’hui à un événement virtuel de lancement des plans d’aide humanitaire qui débutera à 11h30 CET, a conclu le texte de l’ONU.

Moctar FICOU / VivAfrik  

Laisser un commentaire