Conservation Biodiversité – COMIFAC : 33ème réunion du Groupe de travail biodiversité d’Afrique Centrale

0

La Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) réunit ses experts et points focaux de la Convention de la biodiversité et de ses protocoles additionnels pour la tenue de la 33ème réunion du Groupe de travail biodiversité d’Afrique centrale (GTBAC 33).

  • Du 14 au 18 février 2021, le Secrétariat exécutif de la COMIFAC organise la trente troisième réunion du GTBAC (GTBAC-33). Cette réunion présidée par le Secrétaire exécutif de la COMIFAC, s’est ouverte sur un mot préliminaire tour à tour porté par le Pilote du GTBAC, le directeur de projet régional GIZ d’appui à la COMIFAC et la Co-facilitateur du Partenariat pour les forêts du bassin du Congo. Le Secrétaire exécutif de la COMIFAC a, par la suite salué l’adhésion de l’Angola à la COMIFAC et donc très prochainement aux différents groupes de travail de la COMIFAC (climat, biodiversité, sous-groupe aires protégées et faunes sauvage, gouvernance forestière, désertification, etc.). 

Cette 33ème réunion, conjointement appuyée par le Programme ECOFAC6 de l’Union européenne et le Projet régional GIZ d’appui à la COMIFAC, représente un pari important en guise de levier stratégique de la préservation de la biodiversité régionale. De fait, garantir une utilisation durable des ressources naturelles, assurer un partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation des ressources génétiques, veiller à la santé humaine et environnementale, promouvoir le bien-être humain, sont assurément autant d’enjeux à défendre dans ce cadre.

La 15ème Conférence des parties de la CDB prévue à Kunming en Chine en 2022 se penchera sur le déroulement et les résultats de la mise en œuvre du Plan stratégique 2011-2020 pour la diversité biologique, en vue de fixer la décision finale concernant le cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020, ainsi que des décisions sur des sujets connexes, dont le renforcement des capacités, la mobilisation des ressources, etc.

Une minute de silence en mémoire des membres disparus

Mettant l’emphase sur les questions de juridiction internationale aux fins de la réglementation de l’usage des ressources issues de la biodiversité, il est attendu de ce 33ième GTBAC, le décryptage des recommandations adoptées lors des précédentes réunions, l’analyse du draft 1 du cadre mondial biodiversité post 2020 et l’examen des questions inscrites aux ordres du jour de l’OSASTT/SBSTTA-24 (24ième rencontre de l’organe subsidiaire en charge de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques du CDB) et de la SBI 3 (3ième réunion préliminaire de l’organe subsidiaire sur sa mise en œuvre).

Cette démarche méthodologique permettra à la COMIFAC et à ses pays membre une préparation efficace à l’effet de l’élaboration d’une position commune de l’Afrique Centrale pour la prochaine COP15, ainsi que la 10ième Conférence des Parties agissant en qualité de Réunion des Parties au protocole de Cartagena (COP-MOP 10) et la 4ième Conférence des Parties agissant en qualité de réunion des parties au protocole de Nagoya (COP-MOP 4) toutes prévues au courant de l’année 2022.

En guise de rappel, le Groupe de Travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC) est un outil de planification du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, qui a pour mission de rendre opérationnel les aspects traitant de la biodiversité. A ce titre, le GTBAC accompagne les pays dans la préparation des réunions internationales et l’élaboration des positions communes.

Avec pfbc-cbfp.org