Le nord et la zone côtière du Sénégal encore sous une couche de poussière

0

Au Sénégal, le climat n’est pas des meilleurs depuis deux jours. La poussière a envahi le territoire national et risque d’y rester tout ce week-end. C’est ce qu’a annoncé l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) vendredi 18 février 2022. « La couche de poussière, qui est présente actuellement sur l’ensemble du pays, persistera durant les prochaines 48 heures particulièrement sur les localités Nord et la zone côtière (Grande Côte et Petite Côte) où elle sera davantage marquée», a-t-elle indique dans le bulletin transmis à la presse.

Les prévisionnistes de l’ANACIM affirment que « les visibilités resteront (…) dégradées sur la quasi-totalité du territoire, surtout dans la zone nord et le littoral nord avec des valeurs inférieures à 2Km ».

Ils expliquent la réduction des visibilités par la densité de la poussière, qui « dégrade à son tour la qualité de l’air ».

« La qualité de l’air à Dakar était très mauvaise pour la journée du 18 février 2022, avec des concentrations de particules qui dépassent 800 microgrammes par mètre cube dans l’air ambiant », a précisé l’ANACIM.

Elle s’attend à « une très mauvaise qualité de l’air » pour les prochaines quarante-huit heures et annonce qu’« une baisse progressive des concentrations de particules sera notée à partir du [dimanche] 20 février (2022) ».

L’agence météorologique met les populations en garde contre « un risque sanitaire ‘élevé’ pour les personnes particulièrement sensibles (les personnes souffrant de maladies respiratoires, les enfants et les personnes âgées) ».

« Au vu du degré d’exposition aux concentrations élevées de particules, avertit l’ANACIM, il est conseillé de ne pas trop s’exposer à l’air ambiant et d’éviter les activités sportives intenses à l’extérieur ».

Dans le sillage de l’agence météorologique, le Centre de gestion de la qualité de l’air (CGQA) annonce « une très mauvaise qualité de l’air (…) prévue pour les prochaines quarante-huit heures ».

Selon le CGQA, le nuage de poussière devrait commencer à se dissiper à partir de dimanche.

Jeudi, l’ANACIM avait annoncé l’arrivée au Sénégal d’une « suspension de particules de poussière », de jeudi à vendredi matin.

« Une suspension de particules de poussière est attendue sur tout le pays, notamment dans les régions nord, centre, est et les zones côtières au courant de cette journée et la matinée de demain », avait-elle alerté dans un bulletin météo sur la qualité de l’air.      

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire