Gabon : Libreville accueille un conclave de la FAO en Afrique centrale pour accompagner les femmes et les jeunes du secteur agricole

0

Libreville accueille ce lundi 28 février 2022 un conclave de l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) en Afrique centrale, destiné à explorer les options d’appui à la jeunesse et aux femmes entrepreneures en agriculture. Toutes les autorités et acteurs privés comme publics du secteur dans la sous-région y sont attendus.

L’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation organise ainsi du 28 février au 2 mars 2022 la 14ème réunion de l’équipe multidisciplinaire de son bureau d’Afrique centrale. Cette réunion qui va rassembler une centaine de participants venus des 8 pays de la sous-région a pour thème : « Libérer le potentiel de la jeunesse et des femmes pour rendre les systèmes alimentaires plus efficients, inclusifs, résilients et durables en Afrique centrale ».

« La réunion de l’équipe multidisciplinaire est un cadre approprié d’échanges et de consultation entre le Bureau sous-régional et les bureaux pays d’une part, et entre la FAO, les gouvernements, les communautés économiques régionales et les institutions spécialisées, les partenaires techniques et financiers, la société civile et le secteur privé d’autre part », a déclaré Helder Muteia, représentant de la FAO au Gabon, au cours d’un point de presse organisé le 24 février 2022 à Libreville.

D’après lui, la rencontre rassemblera des fonctionnaires du siège de la FAO et du Bureau régional pour l’Afrique, le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et les ministres en charge de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Pêche et des Forêts des pays de la sous-région. « Ce sera l’occasion de revoir les nouveaux enjeux, d’explorer les opportunités de partenariats et de mobilisation des ressources. Le point central est de relever avec nos partenaires les défis de mobilisation et d’habilitation des jeunes et des femmes d’Afrique centrale dans l’agriculture, afin de mieux adapter et accompagner les transformations des systèmes alimentaires ».

Le conclave se tient dans un contexte où au Gabon, les populations se plaignent de l’augmentation des prix des produits de première nécessité. La crise de la Covid-19 met à rude épreuve le panier de la ménagère, et les autorités ont des difficultés à pallier la situation.                            

Brice Gotoa (Le Nouveau Gabon)