L’initiative « JAMII Femmes » apporte son soutien à 20 000 femmes Africaines  

0

Le programme Women in Africa (WIA) qui soutient et accompagne les femmes entrepreneures africaines et la Fondation Coca-Cola s’associent pour soutenir 20 000 femmes sur trois ans grâce à l’initiative « JAMII Femmes ». A cet effet, le programme se concentrera sur les femmes proposant des solutions innovantes pour le développement durable.

Le 29 mars 2022, Women in Africa a annoncé le lancement de « JAMII Femmes », un programme visant à renforcer l’impact de 20 000 femmes entrepreneuses de 10 pays africains. Pendant trois ans, les participantes seront accompagnées par des formations en ligne, de la mise en réseau, du mentorat et des bootcamps locaux. Le programme cherche des solutions innovantes pour apporter des changements positifs en Afrique en améliorant la qualité de vie de milliers de personnes, lit-on dans un communiqué de presse parvenu à VivAfrik.

La présidente de Women In Africa, Hafsat Abiola a expliqué à ce propos que « notre objectif est de donner aux femmes africaines l’accès aux ressources et aux champions qui peuvent les mettre sur la voie du succès ». « Ce programme aura un impact sur 20 000 personnes et un impact indirect sur plus de 60 000 personnes. Leur ouvrir les voies de la réussite est la clé de l’essor de l’Afrique », a fait valoir dans le texte Mme Hafsat.

« L’initiative stimulera les opportunités de création d’entreprises en améliorant l’accès à la formation professionnelle, aux réseaux, aux financements et aux marchés », a pour sa part soutenu la vice-présidente Afrique pour les affaires publiques, la communication et le développement durable chez Coca-Cola, Patricia Obozuwa.  

Au cours de sa première année, le programme vise à soutenir les femmes entrepreneuses basées dans 3 pays : Côte d’Ivoire, Kenya et Nigeria. L’appel à candidatures a été lancé le jeudi 31 mars 2022 en Côte d’Ivoire et au Nigéria sur le site web de WIA, et ouvrira en avril de la même année au Kenya.

Selon le document transmis à la presse, dans un pays comme la Côte d’Ivoire où 26,3% des entreprises comptent au moins une femme comme actionnaire, le besoin de formation, de financement et d’accompagnement est une réalité. Comme peuvent en témoigner les chiffres du Guichet des Services aux Petite ou moyenne entreprise (PME) de l’Agence CI PME, il existe une forte demande croissante des femmes sur les sujets de formation. En 2019 le service a reçu 33% de femmes entrepreneures et porteuses d’idées de projet. Leurs sollicitations ont concerné le renforcement de capacités techniques et managériales (39%), le conseil en financement et en entrepreneuriat (17%) et les renseignements d’ordre général (19%).

Pour faire face à cet enjeu à l’échelle du continent africain, 7 000 entrepreneuses à fort potentiel d’impact seront ainsi sélectionnées dans 3 pays dont la Côte d’Ivoire, pour participer à un programme de formation en ligne d’août à novembre 2022. Ces sessions, menées par Honoris United Universities, le partenaire de WIA et le premier et plus grand réseau d’établissements d’enseignement supérieur privés d’Afrique, permettront aux femmes d’adopter une approche raisonnée pour concevoir des idées créatives, et d’acquérir des connaissances en matière de leadership et de management.

Parmi ces femmes, plus de 600 entrepreneuses recevront des subventions pour soutenir le développement de leur entreprise et accroître leur impact sur les communautés. En janvier 2023, 70 bénéficiaires sélectionnées bénéficieront d’un programme d’accélération de deux semaines. Elles recevront un ensemble complet de mesures de soutien ainsi que des séances de mentorat avec des experts. À la fin du programme, une lauréate de chaque pays recevra un prix de 10 000 dollars pour soutenir son projet. En abordant les principales difficultés rencontrées par les femmes entrepreneuses en Afrique à une si grande échelle, ce programme aura un réel impact sur le continent, a encore relayé le document.

Qui conclue que, depuis plus d’une décennie, la Fondation Coca-Cola soutient des programmes dans le monde entier qui permettent aux femmes de s’épanouir. « Nous nous engageons à préparer les femmes à des emplois de niveau professionnel ou à lancer et développer leurs propres entreprises », a déclaré Saadia Madsbjerg, Présidente de la Fondation Coca-Cola. « L’initiative « JAMII Femmes » aura un impact profond à travers le continent africain en soutenant les femmes par l’éducation, l’alphabétisation financière, la formation entrepreneuriale et le mentorat. Elle s’attaque aux obstacles connus qui empêchent les femmes entrepreneuses de réussir sur le marché ».

Moctar FICOU / VivAfrik