Côte d’Ivoire : Création symbolique de la « Forêt de la COP 15 » pour recouvrir le couvert forestier ivoirien                                      

0

Le premier ministre ivoirien, Patick Achi, a conduit, mercredi 18 mai 2022, à l’occasion de la 15ème Conférence des parties de la Convention cadre des Nations unies sur la lutte contre la désertification et la sécheresse (CNUCLD) à Abidjan, une opération de planting de 25 arbres.  Ladite initiative a pour objectif la création symbolique de la « Forêt de la COP 15 » dans les jardins du Sofitel Hôtel Ivoire.

« Cette opération de planting est un geste fort du gouvernement ivoirien, pour rappeler l’urgence du reboisement et son importance dans la stratégie de préservation et de réhabilitation des forêts, avec pour objectif d’atteindre d’ici à 2030, 20% de couverture forestière nationale », a indiqué, sur la page officielle Facebook, le ministère des Eaux et Forêt, Laurent Bogui Tchagba.

Patrick Achi est accompagné par 24 autres personnalités du monde de l’environnement, de la politique, de la diplomatie, du sport et de la culture. Cette opération s’inscrit dans le processus de la restauration du couvert forestier ivoirien, dont la superficie est passée de 16 millions d’hectares en 1960 à 3 millions d’hectares aujourd’hui.

Sept essences locales ont été proposées pour cette opération de planting d’arbres dont le but est d’inviter les Ivoiriens, ainsi que les habitants des autres pays à contribuer au reboisement.

Opération qui a visé à créer la symbolique de la « Forêt de la COP 15 » dans les jardins du Sofitel Hôtel Ivoire. 250 plants seront en terre jusqu’à la clôture de l’événement, ce vendredi 20 mai 2022.

A cette occasion, Mme Carol Flore-Smereczniak, représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en Côte d’Ivoire, a exhorté les délégations des 196 pays présents à la 15ème édition de COP contre la désertification et la sécheresse des sols à planter des arbres dans leurs pays respectifs. Et ce, à l’image de la Forêt symbolique de la COP 15 à Abidjan.       

Moctar FICOU / VivAfrik