Plus de 800 sites d’orpaillage clandestin détruits et 630 personnes interpellées par le GS-LOI en Côte d’Ivoire

0

Le Groupement spécial de lutte contre l’orpaillage illégal (GS-LOI), mis en place depuis juillet 2021, fait le bilan de ses opérations sur les sites clandestins en Côte d’Ivoire.

Selon l’Agence ivoirienne de presse (AIP) qui a donné l’information, le Groupement spécial de lutte contre l’orpaillage illégal a effectué des descentes dans 223 localités de la Côte d’Ivoire qui ont permis de déguerpir 801 sites d’orpaillage illégal et d’interpeller 630 personnes, durant la période allant du 14 juillet 2021 au 27 mai 2022. En outre, ajoute notre source, le matériel a été saisi par le GS-LOI.

L’information a été portée vendredi 27 mai 2022 à Abidjan, par le commandant de l’Unité de lutte contre l’orpaillage illégal, le lieutenant-colonel Guéi Mouho, lors d’une cérémonie de présentation du bilan des travaux réalisés en dix mois d’existence du GS-LOI tenue au camp Agban.

En outre, plus de 48 000 abris de fortune ont été détruits, 479 broyeuses, 395 concasseurs, 320 motopompes, 116 dragues, 62 tricycles et 77 motos saisis.

« Aussi, 4355 sacs de minerais, 3,469 kg d’or, 288 groupes électrogènes, 207 cordeaux détonants, 75 bouchons allumeurs, 672 bâtons de dynamites, 31 fusils calibre 12, 03 bulldozers, 295 motos, 528 motopompes, 04 porte-char et 192 pelleteuses et des numéraires résultants à 145 491 950 francs CFA ont été saisis. 630 personnes ont également été interpellées et mises à la disposition des autorités judiciaires », a poursuivi Guéi Mouho.

« Notre unité a mené des opérations dans les 31 régions du pays notamment l’Agneby-tiassa, le Bafing, la Bagoué, le Bélier, le Béré, le Bounkani, le Cavally, le Folon, le Gbêke, Gboklè, le Gôh, le Gontougo, les Grands Ponts, le Guemon, le Hambol, le Haut Sassandra, l’Iffou, l’Indenié-Djuablin, le Kabadougou, les Lacs, le Lôh-djiboua , la Marahoué, la Mé, le Moronou, le N’zi, la Nawa, le Poro, le Sud-Comoé, le Tchologo, le Tonkpi, le Worodougou », a-t-il précisé.

Le GS-LOI poursuit sa mission sur toute l’étendue du territoire national avec abnégation et dans l’efficacité, rassure le lieutenant-colonel, Guéi Mouho.

Le Groupement spécial de lutte contre l’orpaillage illégal est une unité interministérielle comprenant 560 forces de sécurité et de défense dont 460 gendarmes et 100 agents des Eaux et Forêts.

Moctar FICOU / VivAfrik