L’Africa CEO Forum, le « Davos Africain » s’ouvre en Côte d’Ivoire ce 13 juin 2022

0

Les décideurs politiques et économiques du continent africain se rencontrent les 13 et 14 juin 2022 pour mettre en place des stratégies pouvant raviver durablement la croissance africaine après des crises successives, tant à l’échelle mondiale que régionale. C’est au moment où le continent africain est confronté à une inflation galopante et s’inquiète d’une crise alimentaire à grande échelle, l’Africa CEO Forum, surnommé « le Davos Africain », s’ouvre ce lundi 13 juin 2022 à Abidjan en Côte d’Ivoire, deux ans après la dernière édition en présentiel. Les acteurs économiques du continent, chefs d’État et ministres, soit plus de 1 500 participants, sont invités à échanger sur l’avenir économique de l’Afrique et les opportunités d’investissements.

Pour la première fois depuis 2019, le plus grand rassemblement du secteur privé africain se tient en présentiel, ces 13 et 14 juin 2022 au Sofitel Ivoire d’Abidjan. Parmi les chefs d’État attendus à Abidjan figurent le président sénégalais Macky Sall, le président de la République de Mauritanie Mohamed Cheikh el-Ghazahouani, ou encore le chef de l’État du Niger Mohamed Bazoum.

Ce sommet intervient dans un contexte de crises successives. Les temps les plus douloureux de la pandémie s’éloignent pour laisser place à la reprise économique. Mais un nouveau nuage menaçant pointe à l’horizon de la croissance économique : l’inflation et la crise alimentaire, l’Afrique souffrant actuellement de sa grande dépendance vis-à-vis du reste du monde dans un contexte de guerre en Ukraine.

Durant deux jours, il sera question, au fil des discussions, de souveraineté économique de l’Afrique, alors que la crise du Covid-19 a profondément bouleversé les économies et les chaînes d’approvisionnement mondiales. Ressources alimentaires, stockages de données informatiques, production de médicaments : les états africains visent une plus grande autonomie économique.

Un mois après la COP15 sur la désertification et la dégradation des terres, qui s’est également tenue à Abidjan, les décideurs économiques seront aussi jugés sur leurs capacités à proposer des solutions de développement qui respectent l’environnement.

Enfin, lors de ce grand rendez-vous des libéraux africains, les acteurs économiques vont tenter de mettre en place des stratégies pouvant raviver durablement la croissance africaine. La tendance est aux partenariats publics-privés, système d’organisation mis en avant par les institutions financières internationales.

Moctar FICOU / VivAfrik