L’initiative ClimBeR lancée pour une meilleure adaptation des agriculteurs sénégalais à la crise climatique  

0

ClimBeR, une nouvelle initiative visant à faire face aux effets négatifs du changement climatique sur l’agriculture et la croissance économique, en améliorant la résilience de milliers de petits agriculteurs a été lancé par le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR), en collaboration avec le ministère de l’Environnement et du Développement durable du Sénégal (MEDD) et l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM)

Cette nouvelle initiative du CGIAR vise à améliorer la résilience de milliers de petits agriculteurs du pays. En effet, ces derniers sont particulièrement exposés aux risques climatiques et l’absence de prise en charge correcte de ces risques pourrait compromettre les nombreuses initiatives prises par le gouvernement du Sénégal pour atteindre l’émergence économique telle que définie dans le Plan Sénégal émergent (PSE). D’où l’intérêt de ce projet ClimBeR (Building Systemic Resilience Against Climate Variability and Extremes). Ce projet vise à booster la capacité d’adaptation au climat, des systèmes alimentaires, fonciers et hydriques du Sénégal et dans cinq autres pays.

Le Projet ClimBer (Renforcement de la résilience systémique face à la variabilité et aux extrêmes climatiques) est mis en œuvre dans 4 pays d’Afrique (Sénégal, Maroc, Zambie et Kenya), 1 pays de l’Amérique centrale (Guatemala) et 1 pays de l’Asie du Sud-Est (Les Philippines).

L’atelier de lancement officiel de cette nouvelle initiative du CGIAR s’est tenu, mardi 19 juillet 2022, à Dakar. « Cette initiative permettra au CGIAR de travailler avec des partenaires sénégalais pour amener les innovations à l’échelle afin que les agriculteurs puissent mettre en œuvre des actions pour réduire les impacts négatifs de la variabilité et des extrêmes climatiques sur leurs moyens de subsistance », a expliqué la responsable de l’initiative ClimBeR, Ana Maria Loboguerrero.

Au terme de ce projet, sont attendus des résultats tels que l’accroissement de la résilience des systèmes de production des petits exploitants afin qu’ils puissent résister aux graves effets du changement climatique dont la sécheresse, les inondations et les températures élevées.

L’initiative ClimBeR entend travailler avec ses partenaires sur l’amélioration des stratégies de gestion de l’eau dans l’agriculture afin de permettre aux agriculteurs de mieux résister aux sécheresses ; il fournira en temps opportun des services d’information numérique permettant de réduire les risques agricoles; il facilitera la compréhension des risques liés à la sécurité climatique et identifiera les voies vers plus de résilience face à ces risques ; il renforcera enfin les systèmes d’alerte précoce permettant de fournir des réponses plus rapides et mieux coordonnées face aux défis climatiques.

S’exprimant à l’occasion de l’atelier de lancement de l’Initiative CimBeR au Sénégal, Mme Loboguerrero a souligné que « ClimBeR travaillera avec ses partenaires sur l’amélioration des stratégies de l’eau dans l’agriculture afin de permettre aux agriculteurs de mieux résister aux sècheresses ».

ClimBeR « fournira en temps opportun des services d’information numérique permettant de réduire les risques agricoles et facilitera la compréhension des risques liés à la sécurité climatique et identifiera les voies vers plus de résilience face à ces risques », a-t-elle ajouté.

Ana Maria Loboguerrero a également ajouté que l’initiative renforcera les systèmes d’alerte précoce permettant de fournir des réponses plus rapides et mieux coordonnées face aux défis climatiques.

Moctar FICOU / VivAfrik   

Laisser un commentaire