Le Sénégal compte collaborer avec la Pologne dans le domaine de l’hydrocarbure

0

« Je rappelle que la Pologne a dans son pays le fameux chantier naval de Gdansk et nous avons beaucoup à apprendre de ce pays. Nos deux gouvernements vont examiner plus en détail tous ses volets pour voir comment allouer la ligne de crédit de 100 millions de dollars que la Pologne a mise à la disposition du Sénégal en guise de prêt et voulons aussi collaborer dans le domaine de l’hydrocarbure dans la perspective de l’exploitation de ressources  de gaz et de pétrole au Sénégal à compter de 2023 ».

C’est le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, qui a fait l’annonce, jeudi 8 septembre 2022, à l’occasion de la visite au Sénégal de son homologue polonais, Andrzej Duda. Après leur tête-à-tête au Palais de la République, les deux chefs d’Etas ont tenu un point de presse.

À l’issue de ce rendez-vous de Dakar, les deux pays se sont engagés à consolider la coopération bilatérale entre les deux pays dans divers secteurs tels que l’agriculture, l’assainissement et la formation maritime…

« J’apprécie beaucoup votre visite qui fait suite à celle que j’avais effectuée en Pologne en 2016. Le Sénégal et la Pologne entretiennent de très bons rapports de coopération. Notre coopération s’est renforcée avec l’ouverture réciproque d’ambassades à Varsovie en 2015 et de la Pologne à Dakar en 2016. Nous avons exprimé au président Duda notre forte volonté de consolider et élargir la coopération bilatérale entre les deux pays dans les secteurs clés de l’agriculture de l’assainissement de la formation maritime où la Pologne dispose d’une expertise avérée. Et nous avons beaucoup à apprendre de la Pologne », a précisé le chef de l’État Sénégalais.

Macky Sall et Andrzej Duda veulent aussi renforcer les échanges économiques par l’investissement en impliquant davantage les secteurs privés respectifs. « J’ai assuré au président Duda que le Sénégal reste un pays ouvert à tous les partenariats. Les entreprises polonaises sont les bienvenues chez-nous dans les domaines comme la construction de logements, des infrastructures hôtelières, les Agro- pôles, l’industrie de façon générale pour ne citer que ces quelques domaines », conclut-il.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire