Autonomisation des femmes, un sacerdoce pour la nouvelle ministre de la femme  

0

Les membres du nouveau gouvernement du Sénégal sont connus depuis samedi 17 septembre 2022. Et l’économiste Fatou Diané a été propulsée à la tête du ministère de la Femme, de la Famille et de la Protection des enfants. Elle se présente comme « une actrice de développement » et « une militante de l’autonomisation des femmes ».

Dans une note biographique rendue publique, Fatou Diané a écrit : « Durant mon parcours, j’ai toujours été dans cette dynamique, par mes activités. Je suis une actrice de développement, je souhaite continuer mon combat pour l’autonomisation des femmes ».

Originaire de la région de Diourbel (centre), elle était coordonnatrice du Programme pour le développement de la microfinance islamique, depuis décembre 2020.

Auparavant, Fatou Diané était directrice de la supervision des services financiers décentralisés, au ministère des Finances. Elle a été conseillère technique du directeur général de la planification et des études économiques dudit ministère, Pierre Ndiaye, décédé en décembre 2020.

La nouvelle ministre a aussi siégé pendant quatre ans au conseil d’administration de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale. Cette économiste a été recrutée en 2006 par la Direction de la prévision et des études économiques du ministère des Finances.

Selon sa biographie, elle est titulaire d’un diplôme d’études approfondies d’économie de l’université d’Aix-Marseille (France), après avoir obtenu le baccalauréat au lycée Coumba-Ndoffène-Diouf de Fatick.

La nouvelle ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection des enfants est aussi une ancienne étudiante de l’université Gaston-Berger de Saint-Louis, où elle a obtenu un master d’économie et de gestion.

Moctar FICOU / VivAfrik                   

Laisser un commentaire