Les bénéfices du premier projet pétrolier sénégalais vont impacter véritablement les populations locales, assure la PDG de Woodside

0

Le Sénégal s’apprête à produire ses premiers barils de pétrole. Occasion saisie par Meg O’Neill, la Présidente directrice générale (PDG) de Woodside pour donner des engagements quant aux bénéfices futures du pétrole sénégalais.

Signalons que l’année 2024 devra marquer le début de la production de pétrole et de gaz au Sénégal. Déjà, les compagnies sont sur la dernière ligne Droite. Présidente et directrice générale de Woodside, la compagnie opératrice de Sangomar, Meg O’Neill s’est engagée à faire en sorte que les bénéfices de ce tout premier projet pétrolier sénégalais, impactent véritablement les populations locales.

Sur ce point précis, elle a laissé entendre que « Sangomar est le premier développement pétrolier offshore du Sénégal et nous restons déterminés à travailler avec le gouvernement du Sénégal et les communautés locales pour garantir que les bénéfices de nos investissements se font largement sentir dans tout le pays ».

Meg O’Neill qui s’exprimait via un communiqué de presse émis par sa compagnie a maintenu les prévisions pour la production du premier baril de pétrole de Sangomar à la mi-2024, déclarant que le départ du Bateau flottant de production, de stockage et de déchargement du pétrole (FPSO) montre « l’engagement de Woodside envers le Sénégal, son développement et sa prospérité futurs ». Et ledit FPSO est doté d’une infrastructure sous-marine et d’une capacité de production d’environ 100 000 barils par jour.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire