Promotion des énergies renouvelables : Le Cameroun et l’UE signent deux conventions de financements de deux programmes

0

Le ministre camerounais de l’Économie, Alamine Ousmane Mey, et le chef de la délégation de l’Union européenne (UE) au Cameroun, Jean-Marc Chataigner, ont procédé, le 26 mars 2024 à Yaoundé, la capitale du Cameroun, à la signature de deux conventions de financement d’un montant total de plus de 12 milliards de FCA. « Ces actions s’inscrivent dans le cadre de la stratégie « Global Gateway » de l’UE, qui vise à créer des partenariats pour des investissements durables dans le domaine du climat/énergie, des transports, du numérique, de la santé, de l’éducation et de la recherche », a souligné la délégation de l’UE au Cameroun. Ces conventions de financement portent sur le Programme d’appui au développement économique par la promotion des chaînes de valeur et de l’initiative privée, et du Programme d’appui à l’augmentation des capacités de production d’électricité d’origine renouvelable.

19 millions d’Euros, soit environ 12,46 milliards de FCFA. C’est le montant global mis à la disposition du Cameroun par l’Union européenne, pour le financement de deux programmes. Le premier : « Appui au développement économique par la promotion des chaines de valeur et de l’initiative privée », bénéficie d’une enveloppe de 15 millions d’Euros soit environ 9,84 milliards de FCFA. Il s’agira grâce à ce financement de soutenir la compétitivité des entreprises nationales à travers des appuis directs ; d’améliorer le climat des affaires et de faciliter l’accès des financements aux entreprises via une facilité de financement en appui au développement des chaînes de valeur.

Quant au deuxième programme : « Appui à l’augmentation des capacités d’électricité d’origine renouvelable », bénéficie une subvention de l’EU d’un montant de 4 millions d’Euros, soit environ 2,62 milliards de FCFA, destinée au financement du développement de la capacité de production électrique d’énergies renouvelables notamment l’hydroélectricité, le photovoltaïque et la biomasse. Cette action vise spécifiquement la promotion des énergies renouvelables à travers le renforcement des capacités de production électrique dans les zones peu desservies par les grands réseaux d’interconnexion en construction.

À en croire la délégation de l’UE au Cameroun, ces deux accords de financements s’inscrivent dans le cadre du Programme indicatif multi-annuel (PIM) 2021-2027 du Cameroun, et répondent aux orientations stratégiques de la Stratégie nationale de développement du Cameroun à l’horizon 2030 (SND30), en cours d’implémentation dans le pays.

Le ministre Camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, a rappelé que le Cameroun, dans sa vision d’émergence à l’horizon 2035, a fait du secteur de l’énergie une priorité majeure avec une attention soutenue sur l’ensemble des segments pour assurer à terme l’accès universel à l’électricité conformément à l’Objectif de développement durable (ODD7) et faire du Cameroun un hub énergétique en Afrique centrale. « Il est question d’augmenter la production, d’améliorer le transport et la distribution », a-t-il clarifié.

Les deux projets financés au titre de l’instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale (NDICI-Global Europe), sont pour l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’UE, Jean-Marc Chataigner, des soutiens directs à la SND30 du Cameroun, qui donnent un visage concret aux échanges tenus lors de la Cameroon-EU Bussiness week.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire