Vers la renégociation de l’accord d’importation d’électricité entre le Kenya et une Éthiopie en crise énergétique

0

Le Kenya pourrait être contraint de renégocier son accord d’achat d’électricité sur 25 ans avec l’Éthiopie si la crise énergétique qui s’aggrave dans ce pays devient « incontrôlable », a soutenu The EastAfrican. L’autorité de régulation de l’énergie et du pétrole (EPRA) du Kenya s’est déclarée préoccupée par l’escalade de cette crise, affirmant qu’elle représentait un « risque » pour l’approvisionnement en électricité de Nairobi, et qu’elle pourrait appeler à une renégociation de l’accord signé en juillet 2022.

De l’avis du Directeur général de l’EPRA, Daniel Kiptoo qui s’est exprimé dans les colonnes de l’Agence Ecofin, « pour l’instant, l’Éthiopie n’a pas informé le Kenya ou le régulateur qu’elle n’était pas en mesure de répondre à la demande, car il s’agit d’obligations contractuelles. Cependant, en termes de sécurité de l’approvisionnement en électricité, oui, c’est un risque ».  

L’Agence Ecofin qui donne l’information rappelle que l’Éthiopie est en effet confrontée à un déficit d’électrification considérable, qui se traduit par des coupures de courant généralisées et un faible accès à l’électricité dans les zones rurales. Dans un communiqué de presse publié le 3 avril 2024, la Banque mondiale a indiqué que c’est le 3ème pays d’Afrique subsaharienne avec le plus gros déficit d’accès à l’énergie, puisque près de la moitié de sa population n’a toujours pas accès à une source d’électricité viable.

A noter qu’en 2023, le Kenya a plus que doublé ses importations d’électricité en provenance de l’Éthiopie et de l’Ouganda. Une dynamique qui pourrait changer face aux problèmes que rencontre Addis-Abeba en la matière.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire