GICAM, Formation sur la RSE en Afrique : les Questions, la Compréhension et l’Action

0

Les enquêtes réalisées auprès des cadres et dirigeants d’entreprises sur l’absence d’engagement dans la Responsabilité Sociétale mettent en exergue un important besoin de formation.

Le renforcement des capacités est une urgence en matière de RSE en Afrique.

C’est la raison pour laquelle l’Institut Afrique RSE anime un séminaire de formation les 17 et 18 novembre au siège du Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM) à Douala sur le thème « Conception, mise en œuvre et suivi d’une démarche RSE : Etude de cas et témoignages d’entreprises ».

Ci-joint la plaquette de présentation et la fiche d’inscription.

Dans une Afrique qui compte désormais plus de 200 millions d’abonnés à Internet, la formation ne peut plus se résumer à la description théorique des concepts.

La RSE n’y échappe pas. En quelques clics sur un moteur de recherche, il est très facile d’accéder à la définition de la Responsabilité Sociétale des Entreprises et ses questions centrales.

Mais la compréhension des enjeux et de la conduite de la RSE dans le contexte africain renvoient à deux questions centrales importantes : Structurelle et culturelle.

La première est structurelle. Dans le contexte africain, marqué par une faiblesse des Etats et des parties prenantes, une entreprise qui respecte scrupuleusement ses obligations fiscales, sociales et environnementales est une entreprise « exemplaire » en matière de RSE.

Avec « les lunettes africaines », la conformité règlementaire n’est pas un minimum mais un maximum.

Cette question structurelle entraîne une autre plus conjoncturelle pour les responsables d’entreprises : Pourquoi et comment assurer la conformité règlementaire dans un contexte où les concurrents ne le font pas, ne sont pas sanctionnés et gagnent des parts de marché en proposant des tarifs toujours plus bas ?

Bien évidemment, l’évolution contextuelle entraînera une révision de la compréhension de la RSE et ses enjeux en Afrique.

La vision de la RSE par les « lunettes occidentales » va au-delà de la loi. La vue ici est claire : Une entreprise qui respecte uniquement la loi ne fait pas de la RSE.

Lors d’une formation, une telle affirmation serait contre-productive pour la promotion de la Responsabilité Sociétale en Afrique.

La seconde question centrale de la RSE en Afrique est culturelle et n’a pas encore fait l’objet de beaucoup de travaux universitaires. Elle sera déterminante pour l’impulsion de la dynamique RSE dans les organisations africaines.

Ces deux problématiques seront au cœur d’une analyse critique et d’étude des cas pratiques lors du séminaire de renforcement des capacités.

Quelles que soient les bonnes questions à poser pour la compréhension de la RSE dans le contexte africain, les cadres et dirigeants d’entreprises attendent que les actions RSE améliorent leur performance financière.

Les formations sur la RSE doivent donc tenir compte des contextes structurel et culturel pour l’obtention des retombées réelles sur le bilan économique de l’entreprise.

C’est dans cette optique que la formation du 17 et 18 novembre a été structurée de la manière suivante :

Module I : Historique, définition et enjeux de la RSE pour l’Afrique

Historique : Contextes global et africain

Quelques définitions clés sur la notion de RSE

Présentation des sept questions centrales, leurs domaines d’action et les spécificités du contexte africain

Module II : Risques et opportunités de la RSE pour les entreprises en Afrique

Travail en groupe : Analyse SWOT des entreprises présentes face à la RSE en Afrique (contextes sociopolitique, culturel et économique)

Contribution de la RSE à la performance financière de l’entreprise

Module III : Stratégie RSE : Conception, mise en œuvre, suivi, reporting et communication

Mise en œuvre d’une démarche RSE : les étapes fondamentales

Définition des indicateurs de suivi selon le GRI

Reporting : Rédaction du rapport RSE

Communication sur la démarche RSE

Module IV : Etude de cas et benchmark

Travail en groupe sur les entreprises des participants

Partage d’expériences

Thierry TENE, Associé et Directeur de l’Institut Afrique RSE