L’entreprise tunisienne face à l’impasse

0

Face à un contexte socio-économique précaire, l’entreprise tunisienne est plus que jamais fragilisée. Une telle situation s’explique par la fragilisation due à une compétition débridée, à une atmosphère d’instabilité essentiellement politique et fiscale, par l’image de marque du pays surtout à l’export mais également pour les importateurs.

Selon les observateurs, l’entreprise tunisienne ne se développe plus à cause du manque de performance et aussi de sa faible productivité. A les en croire, le taux d’absentéisme dans l’industrie tunisienne est de l’ordre de 20%. Pire, le sous-emploi de la jeunesse s’érige en règle d’or dans le pays et que les quelques jeunes employés n’hésite pas de la moindre occasion pour fuir leur travail, s’adonnant ainsi à des activités vaines et frivoles tels que surfer sur internet, consulter les réseaux sociaux… Si certains jeunes n’ont que ces activités à l’esprit, d’autres par contre empruntent des embarcations clandestines, sur de frêles esquifs, de familles entières, bébés et enfants compris, vers le nord de la Méditerranée à la recherche d’un avenir incertain.

Pour renverser cette situation, la Responsabilité sociétale de l’entreprise (Rse) se présente comme émettrice de solutions. Il s’agit d’un « concept dans lequel les entreprises (commerciales ou industrielles) intègrent dans leurs activités, et sur une base volontaire, les préoccupations sociales, environnementales et économiques, vis-à-vis de leurs employés, de la société dans sa généralité, de leurs partenaires institutionnels ou professionnels ». En pratique la mise en œuvre de la RSE consiste à introduire plusieurs améliorations tant dans les  conditions de travail, que dans la qualité des services ou produits. Elle est également censée booster la productivité pour un développement durable, assurer la pérennité de l’entreprise. Sous cet angle, l’entreprise joue le rôle d’un facteur de sauvegarde, d’assainissement, d’embellissement, d’amélioration de l’environnement matériel et humain. Ainsi, il apparaît clairement que la Rse engage à tout égard la responsabilité de l’entreprise dans sa dimension sociale ou sociétale, comme certains l’appréhendent.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here