António Guterres appelle à intensifier les efforts pour véritablement valoriser l’eau

0

Le monde entier célèbre la Journée mondiale de l’eau ce lundi 22 mars 2021. En prélude de cette célébration, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) s’est adressé à la communauté internationale via un message transmis à VivAfrik. Dans le texte, M. Guterres invite à intensifier les efforts pour véritablement valoriser l’eau.

« En cette Journée mondiale de l’eau, prenons l’engagement d’intensifier nos efforts pour véritablement valoriser l’eau afin que tous et toutes puissent jouir équitablement de cette ressource des plus précieuses », lit-on dans le document.

Cette année, le thème de la Journée mondiale de l’eau, « Valoriser l’eau », nous amène à réfléchir sur l’importance de l’eau : Que signifie l’eau pour moi ? La valeur de l’eau est insaisissable et complexe. Il n’existe aucun aspect du développement durable qui ne repose pas fondamentalement sur l’eau.

De l’avis du patron de l’Organisation des Nations unies, l’eau est synonyme de protection. Un cycle de l’eau bien géré, qui englobe l’eau potable, l’assainissement, l’hygiène, les eaux usées, la gouvernance transfrontalière, l’environnement et bien d’autres choses encore, est une défense contre la maladie et l’indignité et une réponse aux défis posés par les changements climatiques et une demande mondiale croissante.

« Nous voulons entendre et comprendre le plus grand nombre d’opinions possible, afin que les décideurs et décideuses soient mieux informés et équipés pour sauvegarder ce droit humain, pour chaque personne, pour chaque projet, a-t-il renchérit dans son message avant d’avouer que le combat pour l’accès universel à l’eau potable reste un défi pour tous.

« Aujourd’hui, nous sommes loin de pouvoir garantir l’accès de tous et toutes à des services d’alimentation en eau et d’assainissement d’ici à 2030, comme le prévoit l’Objectif de développement durable N° 6 (ODD 6). Certes, nous y tendons, mais les progrès actuels doivent être quadruplés pour que l’accès à l’eau soit universel ».

A en croire, António Guterres, le sous-investissement systématique dont souffrent les services d’alimentation en eau et d’assainissement porte préjudice à un nombre incalculable de personnes. Une situation qu’il qualifie d’inacceptable.

Par ailleurs, le patron de l’ONU juge encourageant la déclaration commune signée par quelque 160 pays lors de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur l’eau, le 18 mars 2021. Elle témoigne d’un engagement fort à faire progresser tous les aspects des objectifs de développement durable liés à l’eau.

C’est pourquoi, insiste-t-il, « en cette Journée mondiale de l’eau, prenons l’engagement d’intensifier nos efforts pour véritablement valoriser l’eau afin que tous et toutes puissent jouir équitablement de cette ressource des plus précieuses ».

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire