L’AFD met en exergue son cadre d’intervention sectoriel relatif à la mobilité et aux transports

0

Le groupe de l’Agence française de développement (AFD) se dote d’un nouveau cadre d’intervention sectoriel « Mobilité et transports » qui opérationnalise à l’échelle d’un secteur sa stratégie « transition territoriale et écologique ». En écho au Plan d’orientation stratégique de l’AFD, et pour s’aligner avec les orientations définies par la communauté internationale du secteur Transport, le cadre d’intervention sectoriel « Mobilité et transports » s’articule autour de quatre grandes finalités sectorielles à savoir des systèmes de mobilité inclusifs ; des systèmes de mobilité « verts » et sobres en carbone ; des systèmes de mobilité performants, efficaces et pérennes et enfin, des systèmes de mobilité sûrs pour tous.

C’est ce qu’a expliqué la responsable du département transport et mobilité à l’AFD qui a pris part au webinaire organisé par Climate chance jeudi 16 septembre 2021 sur le thème : « De Glasgow 2021 à Dakar 2022 : Quelles priorités pour l’action climatique et la mobilité durable en Afrique ? »  

Pour l’AFD, la mobilité des personnes et des biens est l’une des conditions essentielles pour l’atteinte des Objectifs du développement durable (ODD) : elle est en effet indispensable pour l’accès des personnes à l’emploi et aux services essentiels (santé, éducation) ; pour le fonctionnement efficace et soutenable d’une économie productive ; et pour que les villes restent efficaces, respirables et « vivables ».

Le dessein de l’AFD est de « construire un monde plus juste et plus durable – un monde en commun qui ne laisse personne de côté – implique, ici et là-bas, six grandes transitions : sociale, énergétique, territoriale, numérique, citoyenne et économique. Réussir ces transitions est essentiel pour réaliser les Objectifs de développement durable, a précisé l’agence dans son site internet.

« Pour y parvenir, nous devons respecter la singularité de chaque pays et la diversité des choix de développement, mais aussi accentuer l’action collective, les échanges et les partenariats pour bâtir ensemble des solutions qui profitent à tous », a poursuivi la responsable du département transport et mobilité à l’AFD.

Le site officiel précise en outre que l’une des caractéristiques du secteur de la mobilité est qu’il résulte des choix individuels d’une multitude d’acteurs économiques libres, qui évoluent au sein d’un « système de mobilité » combinant des infrastructures, des services associés et un cadre réglementaire.

Moctar FICOU / VivAfrik  

Laisser un commentaire