Changement climatique : Lancement du projet d’adaptation en faveur des communautés vulnérables vivant dans le bassin du fleuve Congo

0

Brazzaville – mardi 21 septembre 2021, Madame Arlette Soudan-Nonault, Ministre de l’Environnement, du Développement durable et du Bassin du Congo, a procédé au lancement du projet de Renforcement des capacités d’adaptation au changement climatique des communautés vulnérables vivant dans le Bassin du fleuve Congo, en présence de Madame Anne-Claire Mouilliez, représentante et directrice pays du Programme alimentaire mondial (PAM).

Initié en 2018 puis approuvé en octobre 2019, ce projet est financé par le Fonds d’Adaptation, un des principaux mécanismes financiers multilatéraux destiné à soutenir les initiatives en faveur du climat. Un financement de 10 000 000 dollars américains est garanti pour sa bonne exécution, prévue entre 2021 et 2026.

Le projet vise à améliorer l’adaptation, la sécurité alimentaire et la résilience au changement climatique des communautés vulnérables, et contribue à la lutte contre la vulnérabilité environnementale et socioéconomique de la République du Congo. Il met un accent particulier sur l’accompagnement des populations autochtones (qui représentent 44 pour cent des bénéficiaires du projet) et des petits exploitants agricoles dont les moyens d’existence dépendent fortement des ressources naturelles sensibles au climat et des calendriers agricoles. Au total, 179 000 personnes bénéficieront directement de ce projet, dans 124 villages des départements de la Bouenza, de la Likouala et de la Sangha.

Le projet comporte trois (3) composantes :

– Composante 1 : sensibilisation et renforcement des connaissances des institutions gouvernementales, de la société civile et des communautés ciblées ;

– Composante 2 : développement de services climatiques ciblés ;

– Composante 3 : diversification et valorisation des moyens de subsistance résilients au climat.

Le démarrage de ces activités d’envergure est prévu à la fin du mois de novembre 2021, après la tenue des consultations dans les départements ciblés, visant à entériner les décisions stratégiques et les plans de travail au niveau local.

Le projet de Renforcement des capacités d’adaptation au changement climatique des communautés vulnérables vivant dans le Bassin du fleuve Congo repose sur la collaboration sans faille d’une diversité de ministères et d’acteurs territoriaux sur le plan local comme national.

A propos du Fonds d’Adaptation au Changement Climatique :

Le Fonds d’Adaptation a été créé lors de la 7e Conférence des Parties (COP7) à la Convention-cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (UNFCCC) de Marrakech, au Maroc.

En octobre 2019, le Conseil d’administration du Fonds d’adaptation a approuvé six projets totalisant plus de 52 millions de dollars, sur lesquels dix millions de dollars ont été alloués au projet de Renforcement des capacités d’adaptation au changement climatique des communautés vulnérables vivant dans le du Fleuve Congo.

En République du Congo, le Ministère de l’Environnement, du Développement Durable et du Bassin du Congo, dirigé par Madame Arlette Soudan-Nonault, est l’Entité d’Exécution du projet. Il est responsable de l’exécution des activités du projet sur le terrain et de la gestion quotidienne confiées à une Direction

Nationale du Projet. Le PAM agit en tant qu’Entité Multilatérale de Mise en œuvre et assume l’entière responsabilité des fonctions de gestion globale du projet.

Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies est le lauréat du prix Nobel de la paix 2020. Plus grand organisme humanitaire au monde, il sauve des vies en situations d’urgence utilise l’assistance alimentaire pour ouvrir une voie vers la paix, la stabilité et la prospérité au profit de ceux qui se relèvent d’un conflit ou d’une catastrophe ou subissent les effets du changement climatique.

Laisser un commentaire