La sécheresse meurtrière force plus de 2 000 Somaliens supplémentaires à l’exil en deux jours, selon l’OCHA

0

La Somalie fait face à une sécheresse meurtrière qui oblige, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l’Organisation des Nations unies (ONU), plus de 2 000 déplacées supplémentaires à arriver dans la capitale somalienne Mogadiscio au cours des deux derniers jours, fuyant cette calamité naturelle qui frappe le pays de la Corne de l’Afrique, a annoncé, mercredi 29 décembre 2021, l’agence de coopération humanitaire des Nations Unies.

Suffisant pour l’agence humanitaire des Nations Unies de mettre en garde contre de nouveaux déplacements massifs de population alors que le pays de la Corne de l’Afrique est confronté à l’une des pires sécheresses depuis des décennies.

« Plus de 2 000 nouveaux déplacés internes sont arrivés à Banadir, en Somalie, au cours des 2 derniers jours, un total de 20 000 au cours des dernières semaines. Ces personnes ont perdu du bétail et d’autres moyens de subsistance à cause de la sécheresse », a rapporté le Bureau de la coordination des affaires humanitaires en Somalie dans une déclaration sur Twitter.

L’OCHA prédit davantage de mouvements d’exode qui sont attendus alors que ces personnes déplacées ont un besoin urgent d’eau, de latrines, de nourriture, d’abris et de services nutritionnels.

S’adressant à l’Agence Anadolu (AA), Hirey Ahmed Roble, le secrétaire général de l’administration régionale de Banadir, dans laquelle se trouve Mogadiscio, a déclaré que la crise humanitaire actuelle dépasse les capacités de l’administration alors qu’elle a transféré plus de 20 millions de dollars destinés au développement pour faire face à la crise humanitaire actuelle. L’administration régionale a également fait des dons aux capitales provinciales locales, notamment Baidoa, Baledwayne et Garowe.

Signalons que la Somalie est actuellement confrontée à l’une des pires sécheresses depuis des décennies, selon les organisations humanitaires du pays. Le gouvernement somalien a déjà déclaré la situation « d’état d’urgence humanitaire », exhortant la communauté internationale à redoubler d’efforts pour aider les personnes dans le besoin.

Pour sa part, l’ONU a rapporté mardi 28 décembre 2021 que l’insécurité alimentaire restait critique en Somalie, ajoutant que dans le cadre du plan de réponse humanitaire 2022, 75 partenaires viseront à améliorer l’accès à la nourriture pour 3,1 millions de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë sévère, dont 1,1 million de personnes déplacées dans 64 districts.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire