L’Afrique du Sud, le plus important marché de l’énergie éolienne au sud du Sahara, selon le Global Wind Report 2022

0

Le Global Wind Report 2022 publié, lundi 4 avril dernier, sur l’état du marché des énergies éoliennes dans le monde, l’Afrique du Sud est le plus important marché de ce secteur en Afrique subsaharienne. La capacité éolienne actuelle du pays est estimée à environ 3 024 Mégawatts (MW) et pourrait augmenter de 5,4 GW d’ici à 2026, selon le document.

Dans le détail, le rapport note que « l’Afrique du Sud est le plus grand marché de l’énergie éolienne en Afrique subsaharienne, en matière de capacité installée. Troisième économie d’Afrique et l’un des pays les plus peuplés du continent, l’Afrique du Sud dispose d’environ 3 024 MW de capacité éolienne connectée à son réseau ».

Malgré l’engagement du gouvernement à promouvoir les énergies renouvelables, l’Afrique du Sud reste très largement dépendante du charbon pour son électricité. L’éolien, qui reste sous-exploité, est une option pour sa transition énergétique et le remplacement du charbon.

Cependant, rapporte Global Wind Report 2022 paru à Ecofin, malgré cette capacité éolienne acquise, les ressources en énergies renouvelables du pays restent sous-exploitées et le bouquet énergétique continue d’être dominé par les énergies fossiles. « Malgré un grand potentiel éolien, et en ressources renouvelables de manière générale, le bouquet énergétique de l’Afrique du Sud est largement dominé par les combustibles fossiles, avec près de 90 % de la production d’électricité provenant du charbon et de la tourbe en 2020. L’éolien est la plus grande source d’énergie propre, fournissant 2,5% d’électricité ».

L’agenceecofin.com relate que le rapport a souligné que cette situation devrait changer si le pays veut atteindre ses ambitions d’accès universel à l’électricité et de promotion des énergies renouvelables. « La volonté du pays de garantir un accès universel à l’électricité [environ 85% de la population a accès à l’électricité actuellement] et ses ambitions en matière d’énergies renouvelables encouragent une transition plus rapide vers une électricité propre. Dans le plan national du pays concernant les énergies, l’Integrated Resource Plan (IRP 2019-2030), les énergies renouvelables occupent une place prépondérante dans le mix énergétique. La stratégie pour la réduction des émissions de CO2, publiée en 2020, prévoit 35 à 40 % de part d’électricité renouvelable d’ici à 2030, ce qui nécessite 20,4 GW supplémentaires de capacité d’énergie renouvelable au cours de cette décennie », lit-on dans le texte.

Le rapport conclut en indiquant que les ambitions affichées de l’Afrique du Sud sont accompagnées de réformes politiques et de changements prometteurs. La position du pays en tant que leader en énergie éolienne devrait se maintenir et cette énergie renouvelable devrait jouer un rôle important dans la transition énergétique.

« La position de leader de l’Afrique du Sud dans le domaine de l’énergie éolienne sur le continent devrait se poursuivre dans les années à venir. Avec une forte demande locale, des priorités réorientées vers l’énergie durable et des signaux politiques prometteurs, l’énergie éolienne devrait entraîner l’élimination progressive du charbon en Afrique du Sud et contribuer à la création d’une économie à faible émission de carbone. »

Moctar FICOU / VivAfrik