Vers la signature d’un accord sur l’hydrogène entre l’Egypte et l’Union européenne               

0

L’Union européenne (UE) et l’Egypte travaillent sur un accord de partenariat dans le domaine de l’hydrogène qu’elles espèrent conclure d’ici à la fin de l’année 2022. C’est ce qu’a annoncé la commissaire européenne à l’Energie, Kadri Simson mercredi 15 juin 2022 au terme d’une visite au Caire.

Cette annonce fait suite à la volonté de l’UE de se sevrer du gaz russe afin de se tourne vers des fournisseurs plus fiables d’énergies fossiles et de combustibles bas carbone. L’Egypte est en train de saisir cette occasion inespérée pour se positionner comme un hub énergétique régional. 

À l’occasion de cette visite au Caire de la présidente de la commission, Ursula von der Leyen et de sa rencontre avec le président égyptien El Sisi, l’UE et l’Égypte ont publié une déclaration commune sur le climat, l’énergie et la transition écologique.

« Nous commençons à exploiter les possibilités qu’offrent les relations entre l’UE et l’Égypte, en plaçant au cœur de notre partenariat la transition vers une énergie propre et la lutte contre le changement climatique. Je me réjouis à la perspective de coopérer avec l’Égypte, qui assure la présidence de la COP 27, afin de tirer parti de la dynamique positive enclenchée l’année dernière à Glasgow. L’Égypte est aussi un partenaire essentiel de nos efforts pour abandonner les combustibles fossiles russes et nous orienter vers des fournisseurs plus fiables », a déclaré la présidente von der Leyen.

La commissaire européenne a également indiqué sur son compte twitter, avoir eu une réunion avec le ministre égyptien de l’Electricité et des Energies renouvelables, Mohamed Shaker El-Markabi, pour discuter de la coopération en matière d’énergies renouvelables et d’hydrogène.

La présidente de la commission européenne, a de son côté, rencontré le mercredi 15 juin 2022, le président égyptien, Abdelfattah al-Sissi, au Caire pour discuter de la coopération en matière de climat, d’énergies et de transition verte.

« L’UE et l’Egypte développeront un partenariat méditerranéen dans le domaine de l’hydrogène, afin de promouvoir les investissements dans la production d’électricité renouvelable, le renforcement et l’extension des réseaux électriques, y compris les interconnexions transméditerranéennes, la production d’énergies renouvelables et d’hydrogène à faible teneur en carbone, et la construction d’infrastructures de stockage, de transport et de distribution », a précisé le communiqué publié par l’UE, à l’issue de cette rencontre.

Il s’avère que l’UE et l’Égypte vont unir leurs efforts pour mettre en œuvre l’accord de Paris et faire en sorte que la COP 27, qui se tiendra à Charm el-Cheikh en novembre 2022, débouchera sur des résultats ambitieux. La déclaration commune engage les deux parties à œuvrer ensemble à une transition énergétique juste à l’échelle mondiale, à améliorer la capacité d’adaptation, à réduire les pertes et les dommages dus au changement climatique et à augmenter le financement de l’action climatique afin de répondre aux besoins des pays en développement.

Rappelons que l’UE, Israël et l’Egypte avaient signé, le 15 juin 2022, un protocole d’accord pour approvisionner l’Europe en gaz naturel.

Cet accord qui prévoit l’acheminement de gaz naturel d’Israël vers l’Egypte où ce combustible fossile sera liquéfié puis expédié vers le Vieux continent intervient alors que l’UE a un besoin urgent de diversifier ses approvisionnements énergétiques pour se sevrer du gaz russe.                

Moctar FICOU / VivAfrik