La sécurité alimentaire au cœur de la tournée africaine d’Emmanuel Macron

0

Le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron se rend, ce lundi 25 juillet 2022 au Cameroun, une première étape d’un voyage dédié à la sécurité alimentaire, aux investissements français ainsi qu’à la gouvernance. En l’espace de trois jours, il se déplacera au Cameroun, au Bénin, et en Guinée-Bissau pour rencontrer les chefs d’État.

Pour son premier déplacement sur le continent depuis sa réélection au mois de mai dernier, le chef de l’État rencontrera ses homologues pour échanger sur différents sujets. À commencer ce lundi par le Cameroun, où il sera reçu par le président Paul Biya à Yaoundé. Emmanuel Macron sera accompagné des ministres des Affaires étrangères et des Armées, Catherine Colonna et Sébastien Lecornu, du ministre délégué au Commerce extérieur Olivier Becht ainsi que de la secrétaire d’État chargée du Développement, Chrysoula Zacharopoulou.

Au Cameroun, les discussions porteront sur de nouveaux partenariats agricoles pour combattre la crise alimentaire, la lutte contre le terrorisme, mais aussi sur la gouvernance et l’État de droit. Un sujet sensible, qui a déjà fait l’objet d’âpres négociations entre les deux dirigeants.

La sécurité alimentaire de l’Afrique, remise en question par la forte hausse des prix des denrées alimentaires, notamment des céréales, à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie est au centre des échanges de la tournée africaine de M. Macron.

Macron a proposé l’initiative FARM pour aider les pays africains à augmenter leur production alimentaire, une idée qui a reçu le soutien du président sénégalais, Macky Sall en juin 2022, et qu’il espère « accélérer » lors de cette tournée.

L’étape du Cameroun est clé, car il s’agit de la plus grande économie d’Afrique centrale, qui possède un important secteur de production et de transformation alimentaire, et la France espère collaborer avec ces entreprises, notamment par des investissements dans son secteur agricole.

La visite de M. Macron au Cameroun aura inévitablement une composante politique, puisque le président du pays, Paul Biya, est au pouvoir depuis 40 ans.

La source de l’Elysée a souligné que « nous n’organisons aucune transition », tout en assurant que des « réformes » seraient discutées. Il a également insisté sur le fait que M. Macron, qui aura une réunion avec les jeunes et les représentants de la société civile, souhaite s’adresser à l’ensemble de la population.

La tournée de Macron culminera jeudi en Guinée Bissau, pays lusophone mais qui s’engage dans un processus de rapprochement avec la France car il est entouré de pays francophones.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire