Les services de lutte anti-incendie marocains tentent de maîtriser les feux de forêt

0

Le départ de plusieurs feux de forêt, lundi 25 juillet 2022 dans la soirée, dans la province de Larache, dans le nord du Maroc. Le feu a repris dans cette région marocaine qui a été dévastée par les flammes mi-juillet 2022. Ainsi, les services de lutte anti-incendie marocains ont intensifié, mercredi 27 Juillet 2022, leurs efforts pour contrôler des feux de forêt qui, attisés par des vents violents, ont repris dabs le nord du pays, selon les autorités locales.

Deux femmes sont décédées par « asphyxie » après le départ de plusieurs feux de forêt dans la province de Larache, dans le nord du Maroc, déjà éprouvée récemment par des incendies destructeurs, a insisté mardi 26 juillet 2022 auprès des autorités locales.

Dans la province de Larache, au sud de Tanger, la plus affectée, les équipes d’intervention, appuyées par l’armée, s’efforcent de circonscrire des foyers encore actifs et protéger les villages menacés. Trois bombardiers d’eau Canadair ont effectué 25 rotations dans la journée. Et 935 familles, originaires de 15 douars (villages), ont dû être évacuées à titre préventif, selon les mêmes sources.

En revanche, dans la région voisine de Fahs Anjra, près de Tanger, les sauveteurs ont réussi à maîtriser un feu de forêt et commencé à assainir les zones touchées par le feu, ont précisé les autorités locales. Un autre sinistre était en passe d’être totalement circonscrit dans une forêt de la province de Taounate, également au nord. Près de 50 hectares de couvert végétal (pins, eucalyptus et chêne-liège), ont été détruits.

Un bénévole avait péri dans la province de Taounate (nord) alors qu’il combattait les flammes aux côtés des équipes d’intervention mobilisées pour éteindre un incendie qui a ravagé au moins 33 hectares de terres boisées, essentiellement plantées de pins. Une autre personne, victime des flammes, était décédée dans la province de Larache à la mi-juillet 2022. Ces décès portent à quatre le nombre de personnes qui ont trouvé la mort à cause des feux dans le nord du royaume.

Selon un bilan provisoire, quelque 160 hectares de couvert forestier ont été ravagés dans la région voisine de Tétouan. Si aucune victime n’a été à déplorer mercredi, les incendies qui se sont propagés dans le nord du royaume ont fait quatre morts depuis la mi-juillet.

La superficie totale touchée par les feux de forêts survenus récemment dans plusieurs régions septentrionales du Maroc a atteint 10 300 hectares, a affirmé le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki.

Rappelons que 2 782 hectares de forêt avaient été détruits par 285 incendies de janvier à septembre 2021, en particulier dans la région montagneuse du Rif (nord).

Le Maroc est frappé depuis plusieurs semaines par des températures caniculaires, dans un contexte de sécheresse hors norme et de stress hydrique.

Moctar FICOU / VivAfrik