Vers la création d’une plateforme multi-acteurs de la société civile pour une gouvernance énergétique au Sénégal

0

Au Sénégal, la responsable des programmes de l’Institut de gouvernance des ressources naturelles (NRGI) au Sénégal, Aïda Diop, a annoncé la mise en place d’une plateforme multi-acteurs des organisations de la société civile, des jeunes et des médias, pour anticiper sur la gouvernance, la transition énergétique et le changement climatique.

NRGI dont le siège social est basé aux Etats-Unis, entend mettre en place une plateforme composée de divers acteurs, a notamment indiqué Mme Diop, jeudi 1er février 2024, au cours d’une rencontre à Saly (Mbour).

L’Institut de gouvernance des ressources naturelles est appelé à « anticiper sur la gouvernance du JETP (Partenariat pour une transition énergétique juste), en particulier la transition énergétique et le changement climatique », dans le but de « faciliter et de préparer surtout à ces acteurs à une contribution efficace dans ce processus que l’État du Sénégal est en train d’enclencher ».

Il s’agira de « préparer les acteurs à une transition énergétique juste » et apte à promouvoir « un développement durable et inclusif du Sénégal », a dit Mme Diop. Il devra aussi « tenir compte des droits des communautés et (de) l’influence des jeunes et de toutes les organisations de la société civile », a indiqué la responsable des programmes de l’Institut de gouvernance des ressources naturelles.

Aïda Diop évoque à ce sujet une option politique portant sur une trajectoire vers la transition énergétique et impliquant des réformes et un plan d’investissement à mettre en œuvre.     

Pour sa part, Thiané Faye, membre de Oxfam Sénégal a constaté, « il y a plusieurs organisations qui [traient de] la même thématique, mais nous n’avons jamais eu l’occasion de regrouper et de mettre en synergie nos actions ».

L’État du Sénégal a adhéré, en juin dernier, au JETP, un programme dont le financement est de 2,5 milliards d’euros, soit 1.639 milliards 892 millions 500 mille francs CFA.

Cette initiative vise à soutenir les efforts du Sénégal en matière d’accès universel à l’énergie et de consolidation d’un « système énergétique sobre en carbone, résilient et durable ».

De son côté, Pape Fara Diallo, président de la coalition sénégalaise Publiez ce que vous payez, « ce cadre va permettre à la société civile de co-construire avec l’État des stratégies de mise en œuvre du JETP », le Partenariat pour une transition énergétique juste.

Moctar FICOU / VivAfrik                       

Laisser un commentaire