Attentats de Paris : La COP21 sera accentuée sur la négociation

0

Malgré la menace terroriste brutalement incarnée par les attentats de Paris, la conférence internationale sur le climat se tiendra comme prévu à partir du 30 novembre prochain à Paris. Mais elle sera amputée de toutes les manifestations festives pour se consacrer sur la négociation rapporte Rfi.

Les attentats de Paris sont aussi un coup dur pour la COP21. Malgré la menace terroriste qui pèse sur la France, la conférence sur le climat se tiendra bien à partir du 30 novembre à Paris. « Nous devons continuer, continuer à travailler, continuer à sortir, continuer à vivre, continuer à influencer le monde : c’est pourquoi le grand événement international de la conférence sur le climat sera non seulement maintenu, mais sera un moment d’espérance et de solidarité », a promis François Hollande face aux députés et aux sénateurs réunis à Versailles, lundi 16 novembre.

Le Premier ministre Manuel Valls a toutefois annoncé lundi 16 novembre que le sommet se concentrera uniquement sur la négociation. Pour des raisons de sécurité, ainsi qu’en vertu de l’état d’urgence décrété après les attaques terroristes de vendredi, toutes les manifestations festives sont annulées. Plus de 200 événements étaient prévus, à Paris, en Ile-de-France, mais aussi ailleurs dans tout le pays.

Les chefs d’Etat présents

En revanche, aucune précision n’a été donnée pour le moment concernant les autres événements annexes, comme les conférences et les forums de la société civile qui doivent se tenir en marge des négociations officielles. Leurs organisateurs n’ont pas encore reçu de consignes. Un arbitrage devrait intervenir dans les jours qui viennent.

Avec cette annulation, la COP21 n’aura pas le même retentissement que celui espéré par François Hollande. Le président de la République avait pourtant fait de ce rendez-vous diplomatique un temps fort de son quinquennat.

Mais une chose est d’ores et déjà acquise, tous les chefs d’Etat et de gouvernement ont maintenu leur présence. Et les pays du G20, qui sont aussi les plus gros pollueurs, ont envoyé depuis la Turquie un signal optimiste en s’engageant à trouver un accord à Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here