Changement climatique : l’Afrique prend des mesures pour relever les défis

0

Le Rwanda se lance dans l’électrification  solaire

La centrale est-africaine est bien parti pour fournir de l’électricité à la moitié de la population d’ici 2017. Le champ solaire est relié à un serveur central à Oslo qui peut être surveillé à distance via Internet. Twagirimana, un habitant de la zone, estime que ce projet pourrait servir d’exemple pour tout le continent. « L’Afrique est très ensoleillée. Certains de ses habitants résident dans des endroits reculés où il n’y a pas d’électricité. L’énergie solaire est la solution pour notre continent » révèle burkinapmepmi.com

Le Mali forme des ingénieurs en énergie solaire
L’établissement  ouvrira ses portes dès janvier 2016 et formera annuellement 200 ouvriers dans le domaine de l’énergie solaire. Pour répondre rapidement aux besoins du marché, la formation sera aussi bien théorique, avec des cours sur les enjeux de l’énergie solaire et sur la décentralisation des systèmes d’électrification rurale, que pratique avec notamment des exercices de simulation de pointe.

Pour ses trois fondateurs, à savoir Akon, Thione Niang, Samba Bathily,   cette école sera l’un des nombreux instruments qui permettront à l’Afrique de combler efficacement son déficit en énergie en s’appuyant Ssur ses propres ressources humaines. A terme, près de 25 écoles de ce type devraient voir le jour dans 25 pays de l’Afrique de l’ouest. Ce projet rentre dans le cadre de l’initiative Akon Lighting Africa qui a été lancée par le rappeur pour l’électrification du continent.

L’Algérie menacé par la sècheresse

Il est fort à parier que le gouvernement algérien décrète l’état de sécheresse, si jamais la situation ne venait pas à évoluer positivement. En effet, l’Office nationale de la météorologie (Onm) ne prévoit pas de chutes de pluie dans les tous prochains jours. La semaine prochaine sera ainsi toute aussi «sèche» que les précédentes. Si l’alimentation en eau potable ne pose pas de problème pour l’instant au vu du taux de remplissage acceptable des barrages, le secteur de l’agriculture, quant à lui, commence à ressentir les effets du déficit en pluviométrie. Une situation qui pourrait engendrer une famine dans le pays informe Vivafrik.

L’Afrique de l’Ouest s’outille pour faire face aux changements climatiques

L’ouverture prochaine d’un Centre ouest africain sur le changement climatique et l’utilisation adaptée des terres (Wascal) obéit à la prise en charge des conséquences écologique, économique et sociale de ce phénomène. Le Centre aura pour mission de mettre en place un programme harmonisé de recherches pour apporter des réponses aux préoccupations des populations la zone ouest africaine. Pour une meilleure prise en charge des besoins des pays selon des spécificités, des consultations nationales et régionales sur le programme de recherche pour la période 2016-2020 seront organisées avec l’identification des priorités nationales liées au changement climatique, l’analyse du niveau de couverture des besoins de recherche des pays. Les axes de recherche tourneront autour de la variabilité changement climatique et eau, l’utilisation et occupation des sols et l’agriculture,  la gouvernance, la gestion et communication des risques climatiques etc.

Ndèye fatou Ndiaye / VivAfrik

Laisser un commentaire