Le Sénégal déterminé à concrétiser ses projets de développement durable

0

Le Sénégal a réalisé environ 30% du segment national de la Grande muraille verte 

Depuis 2008, le Sénégal est à une réalisation qui peut être estimée à environ 150 km de long allant de Mbar Toubab à Louguéré Thioly. Le segment national s’étend sur 545 km. « La bande de la GMV est accompagnée d’activités génératrices de revenus qui ont vraiment été une révolution dans ces zones, puisque les populations, en plus de leurs activités traditionnelles et culturelles d’élevage, font désormais du maraîchage quotidiennement dans les jardins mis en place par le biais du programme », a indiqué le directeur Le directeur de l’Agence nationale de GMV non sans évoquer quelques difficultés pour sa bonne réalisation comme la pose de clôture qui coute chère  et disponibilité des forages nous informe Aps.

Les anciens retraités à la rescousse des forets

Les anciens agents, cadres et directeurs nationaux du service des Eaux et Forêts ont élaboré un plan d’actions 2016 en vue d’accompagner ce secteur en appui-conseil, selon Oumar Daff, président de l’association des retraités de l’administration des Eaux et Forêts du Sénégal.

Matar Cissé, ancien directeur général des Eaux et Forêts et de la Grande muraille vert, a pour sa part, indiqué que le Sénégal a presque perdu toutes les forêts classées face à une urbanisation galopante. L’association des retraités va produire des documents de réflexion sur ces phénomènes de dégradation des forêts pour aider à la restauration et à la réhabilitation du paysage forestier du pays.

130 forages réalisés dans  les zones rurales de Thiès

 Quelque 130 forages d’une valeur de 84 milliards de FCFA ont été réalisés dans les zones rurales du Sénégal grâce à l’appui de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), a indiqué, André Mounirou Berthé, responsable de projet au ministère de l’hydraulique. Deux châteaux d’eau d’un débit de 100 m3 d’eau et 150 m3 d’eau, ont été construits dans la commune de Taïba Ndiaye, par la coopération japonaise.  Ces réalisations entrent dans le cadre du projet pour l’approvisionnement en eau en milieu rural qui a permis d’approvisionner 40 villages de la zone en eau potable. Ainsi, souligne Aps, les groupements de femmes de la commune disposent désormais d’un important projet de périmètre maraîcher pour s’adonner à des activités génératrices de revenus.

Le Sénégal sera doté d’une centrale solaire d’une capacité de 200 MW

Menée par la Société financière internationale (SFI), cette initiative a pour objectif d’aider les pays africains à mettre en place, rapidement et à moindre coût, des centrales d’énergies renouvelables. L’expérience du Sénégal, qui est la seconde après celle de la Zambie, permettra au pays d’augmenter son taux d’électrification qui est actuellement de 50% environ. La première phase permettra la mise en place de 100 MW. L’appel à concurrence pour la sélection du développeur énergétique devant installer la centrale sera lancé au cours de cette année nous apprend agence ecofin.

Ndéye Fatou NDIAYE / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here