Les ménages de la banlieue de Dakar (Sénégal) souffrent d’un déficit d’assainissement

0

Les autorités Sénégalaises visent à atteindre au moins 80% du taux d’accès amélioré à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats, d’ici à 2025, le taux de défécation à l’air libre est nul en milieu urbain et atteindra au plus 10% en milieu rural et le taux de couverture en ouvrages d’assainissement fonctionnels au niveau des écoles et des structures de santé va atteindre au moins 90%, d’ici à 2025.

Mais, sur plan social, une enquête menée auprès des ménages montre que la plupart des ménages de Dakar ont accès à l’eau potable de 95,2% et à l’électricité de 96,8%, selon la dernière publication de la Direction de la prévision et des études économiques(DPEE) « Note de Conjoncture du quatrième trimestre 2018 vue d’ensemble ».

Par contre, l’assainissement reste un service peu accessible, notamment en banlieue, avec seulement 26,3% des ménages qui en bénéficient. S’agissant de la sécurité alimentaire, la majeure partie des ménages enquêtés (84,1%) assurent trois repas par jour.

La proportion de grandes familles qui satisfont deux repas par jour est de 12,3% au quatrième trimestre 2018.

Moctar FICOU / VivAfrik              

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here