À Ziguinchor (Sénégal), le Pr Moussa Baldé annonce le retour de l’autosuffisance en riz à Bouthiapaye

0

Lors de sa tournée de suivi agricole dans la région de Ziguinchor (Sud du Sénégal), vendredi 27 août 2021, le ministre Sénégalais de l’Agriculture et de l’Equipement rural (MAER), Moussa Baldé a fait part que l’autosuffisance en riz est de retour à Bouthiapaye promettant de tout faire pour qu’elle soit de retour partout dans le pays. Il a profité de ce déplacement pour visiter les champs d’arachide de Babaly Diédhiou du village de Silinkine puis la vallée rizicole de Bouthiapaye de Tendouck et Boutegol avant de procéder à la remise symbolique des tracteurs à Ziguinchor.  

L’objectif visé est de « moderniser l’agriculture dans la durabilité » pour une souveraineté alimentaire. Et la mécanisation du secteur de plus en plus devient une réalité fondamentale dans l’atteinte de ces objectifs.

« D’habitude, je ne reviens pas sur un même site  deux années consécutives. Mais c’est un exemple qui nous avait marqué parce que c’était une initiative qui faisait revivre une vallée abandonnée depuis 25 ans. Et on voulait s’assurer que cette initiative était durable. En ce sens, on voit que non seulement elle est durable, mais elle progresse aussi. L’année dernière c’étaient 50 ha et cette année ce sont 70 ha et maintenant ils veulent étendre cette expérience dans une autre vallée de plus de mille hectares.  Et la bonne nouvelle c’est qu’avec le PROVAL-CV une des coopératives dans la zone va bénéficier d’un tracteur en plus des motoculteurs », a-t-il avancé au terme de sa visitant dans la vallée de Bouthiapaye.  

Dans cette dynamique, précise le Pr Moussa Baldé, le PROVAL-CV a aménagé 13 vallées pour une superficie de plus de 4 000 hectares (ha) et mis à la disposition des producteurs des tracteurs au nombre de dix et 30 motoculteurs. Cette politique de modernisation de l’agriculture passe par la mécanisation du secteur pour augmenter la production pour l’autosuffisance alimentaire.  

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a en outre souligné qu’il va s’assurer que la vallée de Bouthiapaye puisse bénéficier de fermes « natangué » avec le programme ANIDA (Ndlr : Agence nationale d’insertion et de développement agricole) dans le cadre de « khéyyu ndawyii ».

C’est pourquoi, « l’autosuffisance est de retour parce que j’ai toujours dit que s’il y a une région autosuffisante jadis en riz, c’est bien la basse Casamance. Pour plusieurs raisons, on l’avait perdue. Mais je vois qu’ici à Bouthiapaye l’autosuffisance est de retour et on va faire de sorte que ce soit de retour partout », a-t- il précise.

De son côté, le président des producteurs de la vallée de Bouthiapaye, Insa Diatta a confié que « l’autosuffisance alimentaire dans le monde rural est une réalité aujourd’hui avant de saluer la visite du ministre. Et notre surface emblavée de 70 ha cette année contre 50 ha l’année passée, est un exemple concret ».

« Le Sénégal sera bientôt en mesure de remplacé le « kadiandou » par des tracteurs et des motoculteurs. Nous constatons que la mécanisation agricole devient une réalité avec le ministre Moussa Baldé. Et notre organisation paysanne composée de 512 membres pourrait être un dispositif important dans l’autosuffisance alimentaire », a-t-il ajouté.

Enfin, Saër Sarr, coordonnateur régional du projet Feed the future, « dundaal suff », en Casamance, intervenant dans la zone a laissé entendre qu’« on a eu un partenariat avec la SODAGRI (Ndlr : Société de développement agricole et industriel du Sénégal) qui encadre les producteurs de riz de la vallée de Bouthiapaye. On a travaillé avec les producteurs de cette zone sur une superficie de 3,5 ha avec une technique appelée PPU (placement profond de l’urée) que le projet promeut dans la zone. Cette technique permet de réduire considérablement la quantité de l’urée utilisée dans les parcelles de riz et booster les rendements ».                   

Moctar FICOU / VivAfrik 

Laisser un commentaire