Le gouvernement du Kenya veut doubler le volume d’engrais subventionné à 600 000 tonnes en 2024

0

Le gouvernement kényan a annoncé qu’il fournirait 600 000 tonnes d’engrais (12 millions de sacs de 50 kg) au profit des petits exploitants agricoles en 2024 dans le cadre de son programme de subvention, a révélé Mithika Linturi, ministre de l’Agriculture et du Développement de l’élevage, le 31 janvier 2024.

D’après M. Linturi le renforcement du programme de subvention des engrais cible principalement le maïs (principale céréale consommée) dont le gouvernement veut accroître la production. Dans la première économie d’Afrique de l’Est, la récolte de maïs est attendue en hausse de 30 % pour atteindre 4 millions de tonnes en 2023. Un tel niveau de production serait encore en deçà des besoins de consommation du pays qui sont évalués à 5,2 millions de tonnes par an, d’après les données de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Le stock annoncé est deux fois plus important que le volume total subventionné l’année dernière. « La distribution nationale d’engrais subventionné sera accélérée, car nous souhaitons mettre les produits à la disposition des agriculteurs avant la longue saison des pluies », a souligné Paul Rono, secrétaire principal du département d’État pour le développement des cultures.

Rappelons qu’au Kenya, la persistance de la sécheresse affecte depuis quelques années les performances du secteur agricole. En dehors de l’irrigation, les autorités misent sur un renforcement des investissements dans la subvention des engrais en vue d’accroître la production agricole.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire