Afrique du Sud: Moins de 55 rhinocéros tués en 2015 par rapport en 2014

0
Pictured: The reflection of the rhino lines up perfectly with some plants in the water to look like it has a head of hair and a mostache. This magnificent rhinoceros looks like it is wearing a wig and a moustache in its reflection as it stands at the edge of a watering hole. The female white rhino has come to the pool in the African savanna with her grown calf for an evening drink as the sun begins to set. She gracefully poises her powerful neck over the still grey water, appearing as though she is staring at her own likeness before lowering her head and taking a sip. Aquatic grass plants cover the rhino's head and mouth in the reflection, giving the illusion that the animal has frizzy hair and a giant moustache. The photographer who captured them, Japie Maritz, from Pretoria, South Africa, said: "The shot was inspired by the horrible way in which these animals are being poached. SEE OUR COPY FOR DETAILS. Please byline: Japie Maritz/Solent News ' Japie Maritz/Solent News & Photo Agency UK +44 (0) 2380 458800/SOLENTNEWS_1836.43/Credit:Japie Maritz/Solent News/SIPA/1510181537

Léger mieux dans le braconnage des rhinocéros en Afrique du Sud. Les derniers chiffres témoignent d’une baisse du nombre de ces pachydermes tués pour leur corne en 2015, rapporte Rfi dans sa livraison du 3 janvier 2016. L’Afrique du Sud abrite environ 20 000 rhinocéros, soit 80 % des effectifs de cette espèce dans le monde.

Il ne s’agit pour l’instant que de chiffres provisoires. Mais selon l’organisation Stop Rhino Poaching (« arrêtez le braconnage des rhinos »), le nombre de pachydermes tués en 2015 s’élève à 1 160. Soit une cinquantaine d’animaux de moins que l’année précédente. Pas de quoi se réjouir toutefois, car 2014 avait été une année record en la matière, avec 1 215 rhinocéros tués.

A ce rythme, cette espèce disparaîtra totalement d’ici 20 ans. L’Afrique du Sud tente, tant bien que mal, d’enrayer le braconnage dans ses parcs. Mais un parc national comme le Kruger National Park, qui longe le Mozambique, fait plus de 20 000 km carrés. Un vrai cauchemar pour la surveillance.

Nouvelle stratégie

Il y a deux mois, un tribunal sud-africain a décidé de lever le moratoire sur la vente de cornes de rhinocéros dans le pays. Moratoire décrété il y a six ans pour lutter contre le braconnage. Les propriétaires de rhinocéros espèrent qu’avec cette levée, le prix de la corne de rhino sur le marché noir baissera, rendant le commerce moins juteux.

Pretoria réfléchit sérieusement à la légalisation de la vente de cornes de rhinocéros hors de ses frontières. D’autant plus que la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction (Cites) doit se tenir cette année en Afrique du Sud.

Laisser un commentaire