L’UNESCO profite de la Journée internationale des migrants pour sensibiliser les jeunes

0

Ce 18 décembre 2020, la communauté monde entier célèbre la Journée internationale des migrants. Suffisant pour l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) de s’engage dans une campagne digitale de sensibilisation en Afrique de l’Ouest et du Centre. Cette initiative entre dans le cadre du projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication ».

Les Nations Unies présentent la Journée internationale des migrants comme étant une occasion visant à dissiper les préjugés et sensibiliser l’opinion à leurs contributions dans les domaines économique, culturel et social, au profit tant de leur pays d’origine que de leur pays de destination.

Cette cérémonie de sensibilisation a enregistré la présence du caricaturiste franco-burkinabé Damien Glez, des rappeurs et slameurs originaires du Sénégal et du Niger, dont Matador, Xuman, ISS, Mamy Victory, MC MO, Eve Crazy, Wizaby, Athless, Dev Voice et Soul MDM.

En s’alignant aux principes d’égale protection de tous les droits fondamentaux des migrants, consacrés dans le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, l’UNESCO, à travers le projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication », a organisé une campagne digitale de sensibilisation sur l’information, la migration et la Covid-19 en Afrique de l’Ouest et du Centre. La campagne, qui cible 08 pays (Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée-Conakry, Mali, Niger, Nigéria et Sénégal), a pour but de sensibiliser les populations locales, notamment les jeunes, sur la couverture de l’information sur la migration dans la sous-région, ainsi que sur les risques de stigmatisation dont sont victimes les migrants dans le contexte de la crise de la Covid-19. Les supports de communication de cette campagne digitale ont été produits en français, anglais et 20 langues officielles nationales, à travers des vidéos artistiques, des messages audio et visuels, ainsi que des dessins.

Si l’on se fie à l’UNESCO, ces productions ont été diffusées sur les réseaux sociaux tout au long de cette semaine et mises à disposition des médias locaux, pour une large diffusion auprès des populations cibles.

Les clips vidéo font suite à deux ateliers d’écriture organisés à Dakar et Niamey en octobre et novembre 2020, en collaboration avec Africulturban et Global Actions Forum, afin d’associer des journalistes, des experts, des artistes et des migrants pour la production de vidéos artistiques sur le traitement de l’information en lien avec la thématique migratoire au Sénégal et au Niger.

Signalons que les dessins de Damien Glez seront publiés dans un « Référentiel de bonnes pratiques sur la couverture de l’information sur la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre », en cours d’élaboration, qui a fait l’objet de discussions au cours d’un atelier régional en ligne réunissant les 17 et 18 novembre 2020 des experts en médias et migrations de la sous-région.

Le projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication », financé par le ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale (MAECI), via l’Agence italienne pour la Coopération au développement (AICS), a pour objectif de donner aux jeunes garçons et filles des pays ciblés les moyens de prendre des décisions éclairées sur les questions migratoires grâce à un meilleur accès à une information de qualité (Ndlr : Objectifs de développement durable 16.10).

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire