Le renforcement de l’agriculture familiale au menu d’un atelier au Togo

0

L’Atelier de validation du Projet de plan d’action national pour la promotion de l’agriculture familiale au Togo (2021-2030), vendredi 3 décembre 2021 à Lomé, a servi de prétexte pour les acteurs et partenaires chargés de la mise en œuvre dudit projet de mettre l’accent sur le renforcement l’agriculture familiale qu’ils considère primordial.

Cet atelier de validation qui pour objectif de renforcer l’agriculture familiale et promouvoir des systèmes alimentaires diversifiés et innovants au Togo a été aussi l’occasion pour les participants de partager le contenu du projet du Plan d’action avec les acteurs étatiques et non étatiques de développement et de promotion de l’agriculture familiale au Togo, a relayé, dans les colonnes de nzaranews.com notre consœur Elom Sogbali.  

Qui renseigne que les membres de la Plateforme nationale de Promotion de l’agriculture familiale au Togo (PNAFAT), les ministères sectoriels, les partenaires techniques et financiers du secteur de l’agriculture, ainsi que les universités et centres de recherches ont pris part à cet atelier de validation.

Selon Mme Sogbali, avec l’appui du Forum rural mondial (FRM), la validation de ce projet par la PNAFAT contribue aux objectifs de la décennie des nations unies pour l’agriculture familiale (DNUAF 2019-2028) qui a été proclamé par l’Organisation des Nations unies lors de la 72ème session de son Assemblée générale, du 20 décembre 2017.

Cette décennie a pour mission de susciter un engagement politique fort aux niveaux national, régional et mondial, et aussi contribuer à la création d’un environnement propice pour les agriculteurs familiaux, a-t-elle rappelé à nzaranews.com.

A en croire Elom Sogbali, les grands axes de ce plan d’action national pour la promotion de l’agriculture familiale au Togo s’adossent aux 7 piliers du Plan d’action global de la décennie qui sont repris dans un contexte prenant en compte les objectifs de la feuille de route gouvernementale à l’horizon 2025.

Il s’agit, d’après nzaranews.com, entre autres de la promotion de la participation des jeunes et des femmes, la facilitation de l’accès au financement, la restauration des terres et de l’écosystème, etc.

« Ce plan d’action national (2021-2030), permettra de mener des actions qui permettront aux agriculteurs familiaux de disposer des moyens décents pour faire leur travail et de nourrir convenablement la population togolaise mais aussi de vivre de leur travail », a confié à Elom Sogbali, Mme Adoussi Houetognon Sélome, présidente de la PNAFAT.

Il faut noter que l’agriculture familiale représente aujourd’hui un moyen de lutte contre la faim dans le monde. Au Togo, 80% de la production est assuré par les exploitants familiaux qui paradoxalement représentent la population la plus touché par la pauvreté, a rappelé notre consœur Mme Sogbali.

Qui a conclu que la mise en œuvre rigoureuse de ce plan devrait permettre au Togo d’éradiquer la pauvreté et la faim, de réduire les inégalités sociales et économiques, d’éradiquer la malnutrition, de protéger et de promouvoir la biodiversité, de protéger les sols et de restaurer les écosystèmes dégradés, de préserver et de transmettre les savoir-faire et la culture, etc.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire