La récupération des vapeurs des puits géothermiques bientôt source d’énergie au Kenya

0

La vapeur s’échappant des puits géothermiques est la nouvelle source d’énergie renouvelable que veut exploiter le Kenya. Grâce à cette nouvelle approche, la KenGen pourra exploiter doublement les puits de ses différentes centrales géothermiques. Elle compte d’ailleurs commencer par la génération de quelques 56 mégawatts (Mw) d’énergie à partir de cette source.

«Nous exploitons les mêmes puits qui servent à produire de l’énergie géothermique. Sans cette technique, cette vapeur que nous utiliserons serait perdue.» a déclaré au micro de nos confrères de l’agenceecofin.com de ce dimanche et lu par vivafrik.com Johnson Ndege, l’ingénieur en chef du projet. «La technique d’utilisation de la vapeur était juste une expérience, mais elle a très bien tourné. Nous pouvons maintenant produire de l’énergie avec la vapeur des puits qui autrement seraient restés inactifs pendant des années (en attendant la fin de la construction de la centrale géothermique ndlr)» a-t-il complété.

Pour sa part, Albert Mugo, le Ceo de la KenGen. affirme que « nous ne voulons rien laisser au hasard. C’est pourquoi nous avons commencé à générer de l’énergie à partir de la vapeur des puits tout en continuant la mise en place de centrales géothermiques supplémentaires.»

Avec ses 585 Mw de centrales géothermiques installées, le Kenya est le huitième producteur mondial de ce type d’énergie.

Moctar FICOU / VivAfrik