L’Afrique met les bouchées doubles dans les énergies propres

0

Des centrales de 300MW au Cameroun
Le Cameroun et la société française Générale du solaire et du fonds d’investissement Arborescence Capital, envisagent de créer des centrales solaires dans les régions du Nord, du Centre et du Sud-ouest, dans le pays pour une puissance globale de 300 MW.
La première centrale photovoltaïque de ce programme d’investissements sera construite dans la région de l’Adamaoua, dans le septentrion camerounais, partie du pays dans laquelle le niveau d’insolation est le plus élevé (5,8 kWh/m2/jour, contre 4 kWh/m2/jour seulement pour la partie Sud, selon le régulateur du secteur de l’électricité). D’une capacité de production de 20 MW, cette infrastructure énergétique coûtera 18 milliards de francs Cfa et créera 50 emplois directs, selon agence ecofin.

Innovation : un appareil qui augmente l’efficacité des panneaux solaires
Les chercheurs du Masdar Institute of Science and Technology (Abu Dhabi) développent actuellement un appareil qui permettra de doubler l’efficacité des panneaux solaires et transformer 40% de l’énergie solaire en électricité au lieu des 15% à 18% actuellement convertis.
Cette performance est possible grâce aux composantes de l’appareil qui permettent d’exploiter les longueurs d’ondes invisibles du spectre lumineux; ce qui était impossible jusque-là. « Le nouveau dispositif est une combinaison d’un prisme qui sépare les différentes longueurs d’ondes de la lumière du soleil, et d’une lentille qui concentre la lumière, permettant une meilleure utilisation de l’énergie du soleil.», explique Carlo Maragliano, le responsable de l’étude de recherche. Selon les auteurs de la recherche, le coût relativement bas du plastique utilisé pour la fabrication de l’appareil le rend moins cher et donc plus accessible renseigne agence ecofin.

Le Cameroun se lance dans des opérations expérimentales sur l’environnement
L’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad) vient d’organiser des journées portes-ouvertes dans la ville de Bertoua. Elles ont été l’occasion pour cet institut de présenter au grand public les produits les résultats des recherches initiées en matière agricole par les chercheurs de la région de l’Est du Cameroun. Ces derniers ont principalement exposés dans les domaines de la production animale et halieutique, de la culture pérenne et de la culture annuelle.
Selon médiaterre, l’un des produits phares a été la ruche moderne conçu par l’ingénieur apiculteur Michelle Zambou. Cette ruche moderne permet en effet de capturer plus facilement les abeilles et favorise un conditionnement sein du miel . D’autres produits thérapeutiques ont été crées à travers le strict respect des exigences environnementales.

L’Afrique du sud et l’Egypte : les pays les moins pollués d’Afrique
Ce sont les deux seuls pays que l’Index de Numbeo a pris en compte dans le continent africain pour cette année 2016. Selon les résultats, l’Afrique du Sud a un indice de pollution de 63,29 et un indice climat de 91,42 et par rapport à l’Egypte 96,05 et 79,72 respectivement.
L’index de Numbeo est composite. Il intègre un indice de pouvoir d’achat (plus il est élevé, mieux c’est), même chose pour ceux du climat, des soins de santé et de la sécurité. Par conséquent, même si l’Afrique du Sud se trouve être le pays le moins pollué par rapport à l’Egypte, ce dernier détient les conditions climatiques les plus favorables.

L’Egypte se dote de deux centrales à charbon d’une capacité de 4000 MW
La China’s Dongfang Electric Corporation (CDEC) et la Shanghi Electric construiront en Egypte deux centrales de charbon de plus de 4000w. La mise en place de ces infrastructures entre dans le cadre des objectifs de l’Egypte qui compte produire des centrales d’une capacité globale variant entre 2500 MW et 3000 MW au cours de cette année afin de faire face à son déficit énergétique confie le même site.

Ndéye Fatou NDIAYE / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here