L’Egypte, désormais présidente d’IRENA

0

L’Egypte a officiellement été portée à la présidence de l’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) en remplacement du Japon, a annoncé dimanche au Caire via starafrica.com et lu par vivafrik.com, Mohamed Shaker.

Selon le ministre de l’électricité cité dans un communiqué reçu à APA, l’Egypte a pris la présidence de l’Irena lors de la 6-ème assemblée de l’agence qui se tient à Abu Dhabi. M. Shaker s’est rendu vendredi à Abu Dhabi avant la tenue du 9 ème cycle du sommet mondial sur l’énergie du futur prévu du 18 au 21 janvier prochains. L’Irena est une organisation intergouvernementale qui soutient la transition des pays vers un avenir énergétique durable. En tant que facilitateur principal de la coopération internationale en matière d’énergie renouvelable, l’Irena encourage l’adoption généralisée et l’utilisation durable de toutes les formes d’énergie renouvelable, notamment la bioénergie, l’hydroélectricité, l’océan, l’énergie, géothermique, l’énergie solaire et l’énergie éolienne. Ceci entre dans le cadre de la poursuite du développement durable, l’accès à l’énergie, la sécurité et la croissance économique avec une faible teneur en carbone.

L’assemblée de l’Irena se réunit chaque année pour discuter et décider de questions portant notamment sur les programmes de travail, le budget et l’adoption des rapports, les demandes d’adhésion et les modifications potentielles du calendrier d’activités de l’agence. Cette assemblée porte également sur l’avenir des programmes mondiaux de renouvellement des énergies et les possibilités d’investissement dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, à la lumière des récentes baisses des prix du pétrole.

Moctar FICOU / VivAfrik