Afrique : quelle gouvernance pour la mise en œuvre des ODD ?

0

L’OIF a un initié un symposium international sur la gouvernance de la mise en œuvre des engagements en matière de développement durable en Afrique, du 11 au 13 décembre 2017 à Addis-Abeba (Éthiopie), en collaboration avec la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), le Département des affaires économiques et sociales des Nations unies (UNDESA), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Bureau des Nations unies pour la formation et les recherches (UNITAR-Genève).

Cette action concertée au sein de l’OIF entre son Institut de la Francophonie pour le Développement durable (IFDD), sa Direction de la Francophonie économique et numérique (DFEN), sa Direction de la programmation et du développement stratégique (DPDS) avec l’appui de sa Représentation permanente auprès de l’UA et de la CEA (RPUA) a rassemblé une centaine de participants, dont des représentants de tous les Etats africains membres et observateurs de l’OIF y compris des Ministres, des hauts fonctionnaires de la planification, des élus nationaux et locaux ainsi que des membres de la société civile.

La cérémonie d’ouverture a été animée par Yinager Dessie Belay, Ministre de la Planification nationale de l’Éthiopie, Boubacar Issa Abdourhamane, Ambassadeur, Représentant permanent de l’OIF auprès de l’Union Africaine et de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, Marion Barthelemy, Directrice du Département des Affaires économiques et sociales des Nations unies, Mansour Ndiaye, Chef d’équipe régional du PNUD pour l’Afrique, Croissance et développement inclusifs et durables et Alex Mejia, Directeur de Programme à l’UNITAR.

Les intervenants ont chacun, à tour de rôle, exprimé l’engagement de leur institution dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD), qui demeure un enjeu fondamental dans la lutte contre la pauvreté et le bien-être des populations. Les échanges ont porté sur six thématiques :

1.) les changements clés pour faire de l’Agenda 2030 des Nations unies et l’Agenda 2063 de l’union africaine une réalité

2.) l’adaptation des Agendas 2030 et 2063 au niveau national et l’élaboration de politiques intégrées pour réaliser les ODD

3.) la question du financement et de la budgétisation des ODD

4.) la mise en œuvre des ODD et le maintien de la paix dans les États fragiles

4.) le renforcement des capacités et le leadership des institutions

6.) l’examen de la mise en œuvre et la mesure de progrès sur les ODD

Chacune des organisations a présenté les différents outils de mise en œuvre de ces objectifs. Pour la Francophonie, le Directeur de l’IFDD, Jean-Pierre Ndoutoum et son équipe ont insisté sur l’importance des outils relatifs à l’analyse systémique de la durabilité : les grilles de priorisation des cibles de développement durable et d’analyse du développement durable, ainsi que les fiches de gouvernance du développement durable. L’importance d’un impact au niveau local, à travers l’exemple du Programme de l’OIF d’appui au développement local (Profadel), a aussi été soulignée, de même que le recours aux nouvelles technologies.

Au terme des échanges sur les différentes politiques et mesures des pays africains pour atteindre l’Agenda 2030, les participants ont évoqué la nécessité d’une mise en œuvre coordonnée, inclusive et multidimensionnelle de tous les partenaires et d’en assurer un suivi.

Communiqué de l’OIF

[ODD2030]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here