Sénégal : Macky Sall lance les travaux de la deuxième phase du Parc industriel intégré de Diamniadio

0

Le chef de l’Etat Sénégalais, Macky Sall, a procédé, mardi 6 juillet 2021 à Diamniadio (30 km de Dakar) au lancement de la deuxième phase du Parc industriel intégré de Diamniadio (P2ID).

Avant de poser la première pierre de ce chantier, le président de la République du Sénégal a mis en service la centrale solaire du Parc industriel intégré de Diamniadio et visité cinq nouvelles industries implantées sur ce site.

Ce parc se veut un espace d’accueil d’investisseurs, visant à créer les conditions d’émergence et de développement d’un pôle industriel vecteur de compétitivité et de croissance. Selon le chef de l’État, « ce qui est bien, c’est que ce terrain vague est maintenant plein de vie et grouillant d’activités. Je viens de visiter des entreprises qui s’activent dans plusieurs domaines d’activités et secteurs pour 1 400 emplois. La Plateforme de Diamniadio est financée par l’État du Sénégal », a-t-il fait savoir lors de son allocution. Ce sont des milliers d’emplois qui vont être générés dans cette deuxième phase.

La deuxième phase du Parc industriel intégré de Diamniadio est prévue sur une superficie de 40 hectares, pour un investissement de 60 milliards de francs CFA sur financement d’Eximb Bank Chine pour une durée de 2 ans.

Les infrastructures seront réalisées par les entreprises chinoises Consortium Sichuan Road, Bridge Group Co.ltd et CGCOC Group Co.ltd Suarl.

À travers ce projet de P2ID, l’État du Sénégal ambitionne de renforcer le potentiel économique du pays en mettant à la disposition des industriels des espaces dédiés combinant d’une part des infrastructures et services fiscaux et non fiscaux « significatifs et exceptionnels », selon le chef de l’État Macky Sall.

Il cible l’essentiel des activités à fort potentiel de valeur ajoutée, non polluant et créatrices d’emplois (industries, artisanats, fabrication, ingénierie légère, textiles et agroalimentaires…)

Selon un document de présentation du projet, plus de 235 000 mètres d’espaces de hangar, un immeuble ainsi qu’un parc logistique seront aménagés sur le site dédié au projet.

Lors de la première phase inaugurée en novembre 2018, quatre hangars ont été réalisés. Pour la deuxième phase, l’Etat du Sénégal ambitionne de renforcer le potentiel économique du pays en mettant à la disposition des industriels des espaces dédiés combinant d’une part des infrastructures et services fiscaux et non fiscaux significatifs et exceptionnels, a insisté Macky Sall.

En fin, le chef de l’État a une fois de plus insisté sur le respect des délais fixés et a assuré que la transparence sera de mise.    

En raison de la recrudescence des cas de Covid-19 observée ces derniers temps, la cérémonie de lancement s’est déroulée dans la sobriété, en présence de seulement quelques centaines de personnes.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire