La gouvernance de la gestion des antimicrobiens basée sur l’approche « One Health » au menu d’un atelier au Sénégal          

0

L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) a organisé, ce mardi 6 septembre 2022, l’atelier de lancement du projet « Designing One Health Governance for Antimicrobial Stewardship Interventions Project » (DESIGN), au Pôle de recherche de Hann (ISRA-PRH) de ladite institution.

En effet, l’augmentation de la résistance aux antibiotiques à l’échelle mondiale entraînée par la surutilisation et l’abus d’antibiotiques en santé humaine, santé animale et santé de l’environnement justifient la nécessité d’une meilleure gouvernance pour renforcer la gestion responsable de l’usage des antibiotiques, c’est ce qu’a indiqué El Hadji Traoré, vétérinaire de formation, Maître de recherche à l’ISRA et ancien directeur scientifique par ailleurs actuel conseiller technique du directeur général de l’ISRA, le Dr Momar Talla Seck.

Venu présider la cérémonie officielle de lancement de ce projet au nom du directeur général de l’ISRA, l’expert sénégalais a ajouté : « l’impact des antibiotiques humains, animaux et environnementaux a renforcé la reconnaissance de la nécessité d’appliquer les principes d’une seule santé (One Health OH en anglais) afin de définir une gouvernance efficace pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens ».

A l’en croire, bien que l’approche OH soit par nature globale et multidisciplinaire, la gouvernance mondiale, régionale et nationale visant à accélérer sa mise en œuvre pratique et à limiter la propagation de la Résistance aux antimicrobiens (RAM) s’est avérée difficile, étant donné les connaissances limitées sur la manière de la rendre opérationnelle et de maximiser sa valeur ajoutée.

M. Traoré qui salue particulièrement la présence des représentants des différents ministères lors de cette cérémonie, les invite à être ses messagers auprès de leurs autorités respectives, pour leur transmettre toute notre gratitude pour leur engagement.

« Leur précieuse collaboration et leur appui à la mise en œuvre d’une stratégie coordonnée par le Haut conseil national de la sécurité sanitaire mondiale sont appréciés », a-t-il dit.

Concluant que la RAM est emblématique des problèmes de santé dont la résolution dépend de l’élaboration d’une stratégie coordonnée pour soutenir une approche OH. Il faut une formation et une application rigoureuse des normes et lois.

Pour sa part, le Dr Mamadou Ciss, chercheur à l’ISRA et coordonnateur du projet « Concevoir une gouvernance de la gestion des antimicrobiens basée sur l’approche One Health au Sénégal », a fait valoir qu’une équipe de recherche pluridisciplinaire a été constituée sous l’égide du Laboratoire national d’élevage et de recherches vétérinaires (LNERV) de l’Institut sénégalais de recherches agricoles qui en assure la coordination nationale, le Service de bactériologie de la faculté de médecine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), le Bureau de la médecine vétérinaire de la Direction des services vétérinaires du ministère de l’Elevage et des Productions Animales (MEPA) et le Pôle élevage de l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR).

Selon lui, ce projet financé par le « Swedish International Development Cooperation Agency (SIDA) est en partenariat avec d’autres projets internationaux dans le cadre de «JPIAMR-ACTION Joint Transnational ».

D’une durée de trois ans, ce projet est acquis sur un consortium de six pays (Sénégal, Pays-Bas, Philippines, Canada, France et Hongrie). Il a, sur la partie sénégalaise, un financement de la coopération suédoise d’une valeur de 270 000 dollars. Au-delà des partenaires qui concernent le consortium, ce projet, parlant de One Health, est bien évidemment beaucoup plus large avec à sa tête le Haut conseil national de la sécurité sanitaire mondiale.

Le Dr Ciss qui tente de justifier l’appui de la prise en charge au Sénégal des défis de la gouvernance de la RAM selon l’approche « One Health », a laissé entendre qu’il est mis en œuvre depuis mai 2022, un projet de recherche intitulé « Concevoir une gouvernance de la gestion des antimicrobiens basée sur l’approche One Health au Sénégal ».

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire