Les agriculteurs d’oignon sénégalais accusent Alioune Sarr et l’ARMP d’être à l’origine de la mévente de 80% de leur production

L’interprofessionnel d’oignon en veut au ministre du Commerce et à l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) accusés d’avoir permis l’importation d’une grande quantité d’oignons. Ce qui est la cause, selon ses membres, de la mévente de 80% de leur production, dénoncent-ils dans les colonnes de pressafrik.com.

A la veille du gel de l’importation d’oignon, le ministre du Commerce et l’Armp ont permis l’importation de 65000 tonnes d’oignon. Cette accusation a été portée par l’interprofessionnel d’oignon qui expliquait ce samedi, la raison de la mévente de près de 80% de leur production. «Avant le gel des importations d’oignon le 20 février, les producteurs devaient être impliqués dans le calcul des en-cours et même dans la prospection des marchés dans le Sénégal. Mais c’est après que 65 000 tonnes d’oignon ont été importées que nous avons, nous producteurs, connu le drame qui nous court après », a déclaré Ibrahima Rassoul Sall, vice-président de l’interprofessionnel d’oignon du Sénégal. Poursuivant, le producteur explique qu’après avoir rempli leur part du marché qui était d’atteindre l’autosuffisance en oignon en 2017 avec 350 000 tonnes récoltés, l’Etat n’arrive pas à concrétiser ses promesses. Ce qui fait que près de 80% de leur production risque de pourrir faute de clientèle. Ces producteurs, pour limiter les dégâts, plaident pour que l’Etat leur permette d’exporter la production d’oignon non vendue vers la sous-région.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire