Festival Dakar Vert : Le Profeseur Adams Tidjani préconise l’éducation environnementale

0

Pour un meilleur cadre de vie, Adams Tidjani préconise : « nous devons questionner notre comportement de tous les jours par rapport à l’environnement » .

Vivafrik.com – La responsabilité de tout un chacun est interpellée pour vivre bien dans son environnement en tant que citoyen mais aussi en tant que pouvoir public pour ne pas dire l’Etat. C’est dans ce sens que l’un des fondateurs de l’Institut des métiers de l’environnement et de la métrologie (Imem), le Professeur Adams Tidjani exhorte à cogiter sur « notre comportement de tous les jours par rapport à l’environnement ».

Il avait pris part de l’ouverture du Festival de Dakar Vert, ce vendredi 5 juin 2015, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, à l’Institut français de Dakar, avec Vivafrik.

«C’est surtout par rapport à notre comportement. Aujourd’hui, on a le rouleau compresseur de la mondialisation qui les amène à consommer plus, il y’a également l’Etat en termes de prérequis », a souligné Adams Tidjani.

Etant donné que les populations ont besoin de se débarrasser des ordures après avoir nettoyé leur chambre, maison, quartier etc. la mise en place d’un moyen de collecte devient à ce titre indéniable à défaut d’en avoir, d’autres solutions seront préconisées et qui auront forcément un impact négatif sur notre environnement. « Les gens sont obligés de brûler les déchets même ça l’Etat dans son rôle régalien mettre en place des mécanismes pour justement limiter l’impact des citoyens au niveau du réchauffement climatique », a-t-il souligné.

Toutefois, il cautionne l’introduction de l’éducation environnementale des curricula environnementaux dans notre système éducatif et compte organiser des vacances écologiques en prenant des jeunes pour les former aux enjeux environnementaux et une tournée dans toutes les écoles du pays pour une sensibilisation environnementale à travers des conférences, la création de clubs environnementaux et un concours du meilleur projet environnemental.

Par Saër SY / Vivafrik

Laisser un commentaire