COP21 : L’Algérie a rendu sa copie à la Ccnucc

0

La République algérienne démocratique et populaire a soumis son nouveau plan d’action climat à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Ccnucc).
L’Algérie, pays sévèrement affecté par la désertification, est, à l’instar des pays africains et d’autres pays de la rive sud de la Méditerranée, particulièrement vulnérable aux effets multiformes des changements climatiques qui menacent de compromettre son développement économique et social. Fidèle à ses engagements contractuels, l’Algérie renouvelle, sa détermination à travailler, de concert avec l’ensemble des parties contractantes, en vue de la réalisation des objectifs de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Ccnucc). A cet effet, elle réaffirme, au plus haut niveau, sa volonté de ne ménager aucun effort pour le succès de la vingt et unième session de la conférence des parties, devant se tenir à Paris en décembre 2015.
mediaterre.org, dans sa publication d’hier et lu par vivafrik.com, estime que face à l’urgence climatique, l’Algérie réitère la nécessité de l’adoption de l’accord de Paris sur les changements climatiques, qui soit à la fois ambitieux et durable, inspiré par les dernières données scientifiques et articulé autour du principe de la responsabilité commune mais différentiée des Etats, tout en tenant dûment en considération, des circonstances spécifiques et des capacités respectives des parties contractantes.
A en croire à notre source, c’est dans cet esprit que la présente contribution provisoire, déterminée au niveau national a été préparée et soumise par l’Algérie, et ce conformément aux dispositions pertinentes des décisions 1/cp 19 et 1/cp 20 de la conférence des parties à la Ccnucc. Cette contribution provisoire concerne les deux piliers, d’égale importance, de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques ; à savoir l’atténuation des émissions des gaz à effets de serre et l’adaptation aux effets des changements climatiques.
Moctar FICOU / VivAfrik