Une centrale solaire de 33 MW au Burkina Faso

0

Le Burkina Faso lancera mercredi 29 novembre 2017 «la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest», une première dans ce pays qui envisage désormais se tourner vers les énergies renouvelables afin de combler le déficit énergétique l’obligeant à importer de l’électricité du Ghana et de Côte d’Ivoire.

L’infrastructure sise à Zagtouli, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Ouagadougou, compte 129.600 panneaux de 260 watts produisant 33 mégawatts d’énergie, est étalée sur une superficie de 55 hectares. Elle sera officiellement inaugurée par les présidents burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et français Emmanuel Macron, en visite dans le pays.   «Depuis six semaines, la centrale est en phase d’essai avec une production de 14 MW, et elle atteindra le pic des 33 MW courant décembre, sous réserve du niveau d’ensoleillement», a indiqué le responsable de la construction, Stéphane Nosserau.

De l’avis de Saidou Nana, chef du projet de construction de cette centrale solaire « la plus grande centrale de l’Afrique de l’Ouest en termes de capacité installée» permettra au Burkina Faso d’injecter chaque année sur le réseau de la Société nationale d’électrification (Sonabel) 56 gigawatts, soit 5% de la production actuelle, issue des centrales à fioul. L’ouvrage permettra également au pays  d’Afrique de l’Ouest de répondre à ses besoins énergétiques, mettant fin à l’importation. «Nous importons aussi de l’énergie à partir de la Côte d’Ivoire et, à un moment, il y avait des difficultés d’approvisionnement. C’est ainsi qu’on a décidé avec les bailleurs de fonds de doter la Sonabel d’une source d’énergie à partir des panneaux solaires photovoltaïques afin de répondre aux besoins de la population qui s’accroissent de 13% chaque année», a-t-il expliqué. Le projet vise à «réduire les délestages» dans ce pays pauvre d’Afrique de l’Ouest, où l’électricité demeure une denrée rare pour plus de 80% de la population.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here